Le top 5 des bêtises qu’on a tous fait étant gosses

Voir le site Super Nanny

Seule contre à 5 garçons, je suis à bout  : en voiture
Par Allan BLANVILLAIN|Ecrit pour NT1|2016-04-19T16:02:22.262Z, mis à jour 2016-04-21T15:56:25.691Z

Les enfants, c’est vraiment formidable… Mais il faut avouer qu’ils aiment en faire voir de toutes les couleurs à leurs parents, surtout dans Super Nanny ! Mais ne nous mentons pas, nous-mêmes nous n’étions pas des anges…

Vendredi soir sur NT1 Super Nanny vient en aide à Anne-Claude en grande difficulté face à ses 4 fils et un mari passif. Le pire ? Ces petites boules d’énergies cumulent toutes les bêtises que l’on a tous fait au moins un jour. Souvenez-vous…

Se chamailler avec ses frères et sœurs

Même si au fond on s’adore, on ne manque pas une occasion de se disputer, soit par plaisir, soit à cause de conflits géopolitiques complexes comme « il a pris la télécommande ».


Bagarre entre frères

Se cacher pour éviter d’aller au lit / prendre sa douche

Quand on est gosse, on veut jouer jouer jouer et encore jouer. Du coup quand on nous oblige à nous laver alors qu’on n’est pas sale ou se coucher alors que manifestement on n’est pas fatigué, on se rebelle et on va se planquer en espérant qu’on nous oublie. Même pas peur.


La mère doit constamment surveiller ces enfants

Refuser de manger des légumes

Manger des brocolis ? « Non, pas question ! » comme dirait Enzo, le fils d’Anne-Claude. Dans l’assiette ? « Non, pas question ! ». Sur le plancher ou la tête de maman, c’est quand même beaucoup plus marrant ! Surtout qu’en général maman devient ensuite rouge comme une tomate. Ça nous apprendra à être gentil et vouloir partager !


La guerre à chaque repas

Dire des gros mots

Dans la bouche des grands ça avait l’air drôle alors du coup on s’y est mis et avec notre plus beau sourire ! Mais les parents n’avaient pas le même sens de l’humour... 


Faire des caprices pour… rien ?

Mettons-nous tout de suite d’accord : nous ne faisions pas de caprices sans raison. Nous avions toujours une très bonne raison, celle d'obtenir ce que nous voulions tout en économisant nos mots. Pas notre faute si les parents ne pouvaient pas soutenir le débat.


Super Nanny aide une famille de quatre enfants