Interview de Stephen Moyer

Voir le site True Blood

Interview de Stephen Moyer
Par Loïc DE BOUDEMANGE|Ecrit pour NT1|2011-11-08T13:36:00.000Z, mis à jour 2011-11-08T13:44:23.000Z

L'acteur Stephen Moyer (Bill Compton) répond à nos questions sur son personnage et l'évolution qu'il va connaître au cours de la saison 2. L'occasion également d'aborder le phénomène des vampires à l'écran.

Pour votre personnage, la saison 2 semble être celle de la jalousie...
Oui, en effet. Dans la saison 1, on a vu Sookie et Bill tomber amoureux. C'est une renaissance pour Bill : depuis un siècle, il pensait qu'il ne ressentirait plus jamais cela. Même chose pour Sookie : elle n'aurait jamais imaginé trouver une telle relation, faite d'amour, de quiétude et de confiance. La jalousie intervient à la fin de la saison 2. Bill lutte contre ce sentiment, car il sait que c'était le plan d'Eric depuis le début. Il a peur de perdre Sookie, même s'il sait que c'est inévitable. J'ai essayé de jouer avec ce sentiment. Quoi qu'il fasse, Eric est bien plus âgé que lui, et plus élevé dans la hiérarchie des vampires, il aura donc le dernier mot. Donc même si tout se passe bien pour Bill et Sookie au début de la saison 2, on sait que ça ne va pas durer. C'est comme ça que marchent les séries !


En quoi True Blood est-elle différente des autres séries de vampires ?
Il y a une scène au début de la saison 2, au cours de laquelle Bill boit le sang de Sookie. Ça se passe pendant une scène de sexe... Puis Bill lui redonne son sang par la bouche ! Certaines personnes étaient outrées. Du genre « D'accord, il a bien le droit de passer du bon temps. Et d'accord, il peut très bien boire son sang. Mais lui redonner son sang à elle ? Non ! » (rires) C'est amusant de voir que la limite n'est pas la même pour tout le monde. D'autres ont réagi en disant : « Oh mon Dieu, c'est la scène plus sexy que j'ai jamais vu ! ». C'est bizarre. On est tous faits de sang, mais on y associe toujours quelque chose de sexuel.


Pourquoi pensez-vous qu'on fait souvent appel à des acteurs britanniques, comme vous, pour jouer les rôles de vampires ?
Je pense que traditionnellement, les acteurs Américains n'aiment pas jouer les rôles de méchants. Ils sont toujours en train de se demander comment ça va être perçu. Je ne crois pas que les acteurs anglais pensent comme ça. On se dit juste : « C'est un super rôle, je dois le jouer. » On ne se dit pas : « Oh, ça va foutre en l'air le reste de ma carrière ! » (rires).