La signature des séries HBO

Voir le site True Blood

A-la-Une-TrueBlood-HBO
Par Loïc DE BOUDEMANGE|Ecrit pour NT1|2011-11-10T13:49:00.000Z, mis à jour 2011-11-10T13:49:00.000Z

À l'origine de la série True Blood, on trouve la chaîne américaine HBO. Son statut de chaîne payante du câble lui permet de tout oser sans craindre les foudres de la censure. Ses productions repoussent ainsi constamment les limites en matière de sexe et de violence, sans pour autant tomber dans le mauvais goût ou le trash.

Dès 1990, la série Dream On narre les aventures sentimentales et (surtout !) sexuelles du new-yorkais Martin Tupper. Quelques années plus tard, Sex & The City nous en donnera une version féminine désormais culte. Quant à la trop courte Tell Me You Love Me, elle auscultera de manière directe et frontale les instants les plus intimes de trois couples.


À partir de 1997 et pour 6 saisons, la violence extrême de la série Oz permet au scénariste Tom Fontana de rendre compte sans faux-semblants des conditions de vie des prisonniers dans les pénitenciers américains. David Milch saura lui aussi profiter de cette liberté pour torpiller le mythe du western hollywoodien avec Deadwood.


Autres séries emblématiques de la chaîne, Les Soprano puis The Wire n'ont pas hésité à utiliser des types de narration différents des séries traditionnelles des grandes chaînes, que ce soit par leur rythme ou leur mise en scène.


Aujourd'hui, des séries comme True Blood, Game of Thrones, Hung ou encore Boardwalk Empire ont pris le relais avec brio.