Vampire Diaries : "J'aurais adoré jouer Stefan, mais j'aime beaucoup Enzo", confie Michael Malarkey

Voir le site Vampire Diaries

Michael Malarkey
Par A.D|Ecrit pour NT1|2017-07-21T13:00:00.336Z, mis à jour 2017-08-09T08:17:25.573Z

Lors de sa venue à Paris fin juin dernier pour la convention Welcome to Mystic Falls 3, Michael Malarkey, l'inoubliable Enzo dans Vampire Diaries est revenu sur les personnages qui l'ont marqué, et sur ceux qu'il aurait pu incarner dans la série.

Lorenzo St James, dit Enzo. Le nom sonne bien et Michael Malarkey a su lui donner, au fil des années passées dans Vampire Diaries, une saveur unique. Dans la série, il est donc ce vampire ténébreux qui se lie d'amitié très proche avec Damon Salvatore, aka Ian Somerhalder. Les deux hommes se soutiennent quoiqu'il arrive. Et au fil du temps, Enzo a en parallèle développé de forts sentiments à l'égard de Bonnie, la puissante sorcière de Mystic Falls. Leur amour et leur relation sont complexes, longtemps dissimulés, et pourtant : Enzo est l'amour de la vie de Bonnie et vice versa. Pourtant, Michael Malarkey, qui incarne Enzo, se serait bien vu dans la peau d'autres personnages...

Comme il le confiait à MYTF1 lors de son passage à Paris fin juin pour la convention Welcome to Mystic Falls 3, il aurait adoré "joué un des frères Salvatore". Oui, mais alors lequel ? "Stefan sans doute. Il a ce côté fort, silencieux, ténébreux". Le comédien est également très fan de Matt Donovan, incarné par Zach Roerig depuis le début de la série. Alors pourquoi Matt ? Michael Malarkey est assez clair sur le sujet. "Non, mais il est le seul personnage qui n’a aucun pouvoir surnaturel", explique l'acteur. "J’ai l’impression qu’il a beaucoup de très bonnes intentions, mais la plupart du temps, il en prend plein la gueule gratuitement", précise-t-il, un sourire au coin des lèvres. "Et j’adore la façon dont Zach Roerig joue le personnage".

"Enzo, c'était le bon pour moi"

De quoi regretter d'avoir incarné Enzo pendant des années ? Non ! affirme Michael Malarkey. "J’adore Enzo, je pense que c’était le bon personnage pour moi, et je me suis tellement amusé à le laisser vivre, à le créer", observe l'acteur. "Cela a été un effort conjoint avec les scénaristes qui ont vu ce que j’apportais, et c’est bon de sentir qu’ils vous soutiennent, qu’ils vous écoutent et apprécient ce que vous faites".




Plus d'actualité