50' inside : 50 Mn Inside : Arielle Dombasle se prête au jeu de l’interview Summer

Voir le site 50' inside

50 mn inside - L’interview Summer : Arielle Dombasle
Par A.D|Ecrit pour TF1|2015-07-26T09:35:56.423Z, mis à jour 2015-07-26T09:36:00.294Z

Dans 50 Mn Inside diffusé le 26 juillet 2015, Christophe Beaugrand est allé à la rencontre de l’excentrique Arielle Dombasle. Au programme une interview « été » à laquelle l’artiste s’est prêtée de bonne grâce…

Telle une sirène, Arielle Dombasle prend place, à moitié allongée sur le canapé face à Christophe Beaugrand. Le temps d’une brève croisière sur la Seine, la chanteuse s’est prêtée à l’interview « Summer » de l’animateur pour 50 Mn Inside. Cet été, la diva met scène La Traviata, un opéra de Giuseppe Verdi, en plein air, dans les parcs des plus grands châteaux de France. Et travaille en parallèle sur son prochain album « French Kiss », un opus très rockabilly. 

Des étés entre plages mexicaines…

« J’adore [le soleil], j’ai l’impression d’être à Mexico ». Née aux Etats-Unis dans une famille de diplomates, Arielle Dombasle a passé la plupart de son enfance, et notamment ses étés, au Mexique. « J’allais beaucoup sur le Pacifique et on dit que les vagues sur la côte pacifique mexicaine arrivent de Chine. C’était ma grande terreur et en eême temps ma grande fascination. Cette enfance et adolescente au Mexique, cela m’a rendu muy brava, muy valiente. » Courageuse et téméraire, Arielle !


 … Et campagnes Françaises

« Mes grands-parents avaient un château en Bourgogne, c’était le pacifique, le Mexique, puis je venais voir mes grands-parents en France ». Enfant, la chanteuse passait donc la période estivale entre le soleil des plages mexicaines, et la tranquillité de la campagne française. Une vie royale ! 


Arielle Dombasle se dévoile

Sous le soleil parisien, en balade sur la Seine, Arielle Dombasle s’est également laissé aller à quelques confessions. Ainsi entre mer et montagne, la diva choisit toujours la première option… « Fatalement, parce que je suis vraiment une créature de l’eau, une sirène oui, ou un batracien… Dès qu’il y a trois gouttes d’eau je saute dedans »… Niveau régime estival, Arielle Dombasle ne change pas vraiment ses habitudes même quand le soleil est là : « Je suis végétarienne, je n’aime pas du tout le principe du barbecue ». Quant à son tube de l’été favori ? « Prayer in C », de Lily Wood and the Prick, sorti en 2014. 


en savoir plus : Christophe Beaugrand, Arielle Dombasle