50' inside : 50 mn Inside : Charles Aznavour fête ses 91 ans en se livrant sur ses années d'infortune et sa collaboration avec Edith Piaf

Voir le site 50' inside

people : Charles Aznavour
Par Barbara AZAIS|Ecrit pour TF1|2015-06-01T10:30:10.334Z, mis à jour 2015-06-01T10:49:59.477Z

A l’occasion de son 91ème anniversaire, Charles Aznavour a reçu Nikos Aliagas chez lui dans sa maison en Provence. Les caméras de 50 mn Inside y étaient et nous font revivre les débuts de l’artiste, de ses années d’infortune à sa collaboration avec Edith Piaf, le chanteur nous raconte.

"Je ne m’en suis jamais rendu compte " déclare l’infatigable chanteur concernant son âge. Après 80 ans à parcourir les scènes du monde, Charles Aznavour le dit lui-même, il a encore " beaucoup de choses à faire". Celui-ci se souvient de sa collaboration avec Edith Piaf, celle qui a tant cru en lui. C'est dans les années 50 que la môme le repère et s’amourache de ses textes. C’est d'ailleurs au travers de Piaf que Charles Aznavour commencera à exister. Tous deux gosses de la rue, tous deux fous de musique, Charles Aznavour et Edith Piaf étaient prédestinés à se rencontrer. "Moi je lui ai apporté beaucoup de folies, parce que je commençais à me rendre compte qu’un rythme me plaisait, c’était le jazz explique-t-il. Et elle m’a apporté l’amour du public, j’adorais le public. Et la discipline ", conclut-il. Charles Aznavour se souvient de ce que lui disait Piaf, qu’il serait une star. " Lui, tu le dépasseras " disait-elle.

Alors pour s’émanciper, Charles Aznavour quitte l’entourage de la chanteuse et traverse quelques années d’infortune, jusqu’au jour où la roue tourne enfin. Le 12 décembre 1960, le chanteur interprète Je m’voyais déjà, sur la scène de l’Alhambra. "C’est cette chanson qui a tout déclenché" déclare-t-il en regardant les images de sa prestation. La première chanson d’une longue série de succès, puisque c’est dans les années qui vont suivre que Charles Aznavour écrira ses chansons les plus mythiques comme La mamma, ou Emmenez-moi.

En 1982, Charles Aznavour joue dans Les fantômes du chapelier réalisé par Claude Chabrol, son 45ème film. Dans ce long métrage, le chanteur joue un tailleur d’origine arménienne dont la famille a été touchée par le génocide arménien. Un sujet qui le touche profondément. En effet, Charles Aznavour fait partie des gens qui espèrent que le génocide arménien soit un jour reconnu par le gouvernement turc. Sacré Artiste du siècle par les Américains, il est le chanteur francophone le plus connu au monde et entretient une relation privilégiée avec les Etats-Unis. En 1995, le chanteur interprète même Emmenez-moi, en anglais à New York, face à un public fidèle depuis les années 60. Au cours de sa carrière, il a écrit plus de 1000 chansons et monte toujours sur scène, il sera notamment à Paris pour 6 concerts d’exception en septembre prochain.