50' inside : La diva Whitney Houston, de la consécration à la chute fatale

Voir le site 50' inside

Whitney Houston au sommet de sa gloire
Par Lorelei BOQUET-VAUTOR|Ecrit pour TF1|2016-01-23T20:28:07.317Z, mis à jour 2016-01-23T21:12:10.666Z

Quatre ans après sa mort, impossible de tirer un trait sur la voix sans comparaison de Whitney Houston. Découvrez comment, elle a fait de son rêve de devenir chanteuse une réalité, avant de sombrer dans la drogue.

Il n’était pas envisageable pour Whitney Houston de faire autre chose que de suivre le pas de sa mère Cissy, chanteuse de gospel reconnue. Très jeune, elle a donc fait en sorte que l’on remarque sa voix en intégrant la chorale de son église tenue par sa mère et enchaînait les solos dès l’âge de 11 ans. Plus âgée, alors qu’elle vivait en chantant dans des clubs de jazz, elle a eu la chance d’être repérée par un ponte, Clive Davis, alors qu’elle chantait The greatest love of all. Sentant qu’il pouvait faire d’elle une star, le producteur a investi beaucoup d’argent et de temps pour lui permettre d’enregistrer un album. Tout de suite, c’est le jackpot. Si bien qu’un an après ses débuts, elle soufflait un Grammy Award à Madonna et Tina Turner.

Devenue la coqueluche de l’Amérique, Whitney Houston rêvait de faire une entrée fracassante à Hollywood. Une stratégie risquée mais néanmoins payante, puisque son premier rôle la portera aux côtés de Kevin Costner, très en vogue à l’époque. Dans Bodyguard, elle incarnait une star de la chanson qui tombe amoureuse de son garde du corps. C’est aussi à cette occasion qu’elle chantera le plus grand tube de sa carrière, I will always love you, vendu à des millions d’exemplaires. Elle devint alors la diva que l’on connait désormais.

Si tout semblait sourire à la jeune femme, il s’avère que la réalité était toute autre. Torturée par sa popularité, elle tomba dans une consommation accrue d’alcool et de stupéfiants. Une descente aux enfers qui ne fera que s’accentuer à mesure que le couple qu’elle formait avec Bobby Brown se détériorait. Éloignée de la scène musicale, elle y croyait encore malgré tout. Si bien qu’elle se lança dans une grande tournée de retour, qui tourna à la catastrophe, puisqu’elle se montra rapidement incapable de revenir à son ancien niveau de chant. En 2012, c’est la dégringolade. Alors qu’elle se rendait à une soirée réunissant des célébrités de la chanson et du cinéma, donnée par son mentor de toujours Clive Davis, la chanteuse s’est éteinte seule dans son bain, victime d’une overdose.