50' inside : Jérémy Ferrari, l’humoriste agitateur qui fait le buzz

Voir le site 50' inside

ferari
Par Lorelei BOQUET-VAUTOR|Ecrit pour TF1|2016-01-30T19:23:51.893Z, mis à jour 2016-01-30T19:33:42.468Z

Il a pris le parti de nous faire rire de tout, même du pire. Alors qu’il entame une tournée avec son deuxième spectacle, 50 Min Inside nous présente celui qui n’a pas peur de dire les choses telles qu’elles sont, quitte à déranger.

La montée en flèche de l’intégrisme, le conflit isréalo-palestinien et même les attentats qui ont touchés la France en 2015… L’humoriste Jérémy Ferrari a fait son choix : oui, on peut vraiment rire de tout. Selon lui, c’est même complètement nécessaire. L’humour noir étant sa marque de fabrique, c’est sans prendre de gants que le jeune homme s’en est pris au premier ministre Manuel Valls, il y a quelques semaines sur un plateau de télévision. Il l’attaquait alors sur la politique du gouvernement en matière de terrorisme. Un effet bœuf qui l’a propulsé encore un peu plus sur le devant de la scène, après son succès dans l’émission On ne demande qu’à en rire. Pourtant, tout n’était pas gagné pour le jeune homme. S’il faisait ses premiers cafés-théâtres à l’âge de 16 ans, le succès a mis longtemps à venir et il été à deux doigts de raccrocher quand enfin les choses ont changé.

Mais, s’il veut rire de tout, pas question pour Jérémy Ferrari de le faire n’importe comment. En effet, pour monter son second spectacle, Vends 2 pièces à Beyrouth, il s’est documenté pendant 2 ans sur les thématiques des guerres modernes et s’est aussi entouré d’un professeur de géopolitique. C’est avec cette assurance qu’il parvient à dénoncer l’absurdité du monde en toute irrévérence.