50' inside : Jessica Chastain explique pourquoi percer au cinéma est plus compliqué quand on est une femme

Voir le site 50' inside

Jessica Chastain raconte ses toutes premières auditions
Par Katia Rimbert|Ecrit pour TF1|2018-01-08T14:30:31.275Z, mis à jour 2018-01-08T14:30:31.275Z

L’actrice américaine, actuellement à l'affiche du "Grand Jeu", s’est confiée pour la première fois devant les caméras de "50’ Inside". Elle est revenue sur les dates qui ont marqué sa carrière mais aussi sur l’affaire Weinstein. Elle a notamment raconté une anecdote lors de ses premiers castings.

Jessica Chastain a mis du temps à se faire un nom à Hollywood. Mais en quelques années, elle s’est imposée comme une des actrices incontournables au cinéma. Actuellement à l’affiche du film Le Grand Jeu, elle a répondu aux questions de Nikos Aliagas dans l’émission 50’ Inside diffusée le 6 janvier dernier sur TF1. Très engagée dans les droits des femmes, la comédienne a toujours pris position en faveur de la gent féminine et a été l’une des premières à s’exprimer au moment de l’affaire Weinstein. Un mois après que le scandale est éclaté, elle s’est mise en scène dans une parodie d’un casting pour le talk-show américain Saturday Night Live afin de dénoncer le sexisme à Hollywood. En revoyant les images, Jessica Chastain s’est livrée sur ses premières auditions.

À l’époque, l’actrice ne voulait pas renvoyer une image d’elle trop sexualisée. Elle avait donc une technique bien particulière. "La plupart du temps, quand on est actrice, ce n’est pas le rôle ou la performance qui compte. Ce qui prévaut, c’est le physique, le fait que la femme puisse éveiller le désir sexuel. C’est un sentiment que j’ai souvent éprouvé à mes débuts. Alors, quand je passais une audition, mes cheveux n’étaient jamais coiffés et je n’étais pas très maquillée. Je ne voulais pas mettre en avant mon physique, comme le font beaucoup d’actrices", a-t-elle déclaré avant d’expliquer que c’était certainement son manque de féminité qui lui avait fait défaut.

Une carrière qui a eu du mal à démarrer

"Je pense que c’est pour cette raison que je n’ai pas percé tout de suite. Je ne voulais pas donner cette image de moi. Je voulais que l’on me juge uniquement pour mon travail en tant qu’actrice. Je ne me suis jamais présentée comme un objet de désir, je ne voulais vraiment pas être résumée à ça. Je voulais qu’on me prenne au sérieux", a confié la jolie rousse. Et visiblement, les productions ont fini par la prendre au sérieux.

en savoir plus : Nikos Aliagas