50' inside : John Galliano se fait évincer de sa propre société

Voir le site 50' inside

John Galliano
Par Nina FAUCHAND|Ecrit pour TF1|2011-04-15T16:49:00.000Z, mis à jour 2011-04-18T14:21:42.000Z

Dior aimerait l'oublier. Il est sous le coup de deux plaintes pour insultes raciales et antisémites. Et aujourd'hui, c'est sa propre marque qui ne veut plus de lui...

Le sort s'acharne sur John Galliano. Évincé par la maison Dior suite aux images - choquantes - publiées sur internet dans lesquelles on l'entendait dire, assis à la terrasse d'un café parisien, visiblement ivre, entre autres, « J'aime Hitler », ainsi qu'aux deux plaintes pour insultes raciales et antisémites (il sera jugé pour ça le 12 mai prochain). Il serait aujourd'hui et selon le très fiable Women's Wear Daily (WWD) évincé de sa propre marque, détenue à 91% pas Dior SA. La marque John Galliano a été fondée il y a 17 ans. Selon le site internet, des propositions de rachat seraient déjà dans les tuyaux en provenance de groupe italiens. Après avoir présenté ses excuses, l'ex roi de la mode n'en a donc pas fini avec les ennuis. Il a été vu, revenant de sa cure de désintoxication de un mois et d'un séjour à Marrakech arrivant à Los Angeles où, à l'aéroport, il s'est fait insulter par un photographe. Il est resté impassible. A l'intérieur en revanche, on imagine que tout n'est pas si simple. C'est ce qu'on appelle le retour de bâton...