50' inside : Nabilla, l'icône "inclassable"

Voir le site 50' inside

Nabilla
Par Sabine BOUCHOUL|Ecrit pour TF1|2017-05-21T12:06:02.270Z, mis à jour 2017-05-21T12:06:13.753Z

A l'occasion de la sortie de son nouveau livre, "Inclassable", Nabilla Benattia a accordé une interview à Sandrine Quetier. Elle est revenue sur cinq dates clés de sa vie.

L’icône de la télé-réalité, Nabilla Benattia sort un nouveau livre : inclassable. Un "mook" comme elle le rappelle elle-même. À mi-chemin entre le magazine et le book, cet ouvrage regroupe les conseils de la star pour être toujours tendance, maîtriser les réseaux sociaux. Dans ce livre, elle rend aussi hommage aux grandes figures féminines de Maryline Monroe à Monica Bellucci en passant par Audrey Hepburn. À l’occasion de cette sortie, Nabilla Benattia a accordé une interview à 50 mn dans laquelle elle revient sur son parcours comète. Elle évoque son enfance, le divorce douloureux de ses parents, les relations tendues avec son père. "Quand j’étais ado, je trouvais qu’il serrait trop la vis, comme on dit. Le fait qu’ils se soient séparé, c’était finalement un mal pour un bien, ça m’a permis d’avoir un peu plus de liberté".

Nabilla revient aussi sur ses premiers pas dans une télé-réalité, c’était dans l’émission de speed-dating, l’amour est aveugle. Elle confie, quelques années plus tard, qu’elle avait menti sur son âge pour pouvoir participer. "J’étais mineur, j’avais donné une autre date et ils n’avaient pas vérifié". Si elle ne se fait pas remarquer lors de cette émission, c’est quelques années plus tard qu’elle fait le buzz avec une phrase désormais culte. "Non mais allô". Une séquence qui "lui donne des frissons", parce que "tout est parti de là". Tout va alors très vite pour la jeune femme propulsée du jour au lendemain dans la lumière. Trop vite. Elle devient même la personnalité la plus détestée des Français, devant Zahia et Ribéry. Le créateur Jean-Paul Gautier viendra toutefois à sa rescousse en l’invitant à défiler. "Il m’a donné un conseil qui m’a beaucoup touché : ‘ne change pas, améliore-toi, mais ne change pas’"

Si Nabilla parvient à redorer son image tout bascule en une nuit. Sa dispute avec son compagnon Thomas Vergara. Elle lui plante un couteau. Écrouée, elle passe quelque temps en maison d’arrêt. La jeune femme raconte : "Thomas et moi, on a été pris dans spirale depuis 2013 qui ne s’est jamais arrêtée. On a pété les plombs". La justice la jugera libre, mais lui impose une peine aménageable de travaux d’intérêt général. Un épisode difficile désormais derrière elle et derrière son compagnon. Aujourd’hui, installée à Londres, Nabilla explique "j’ai grandi d’un coup, je suis devenue plus femme, je me suis mise loin de tout ce milieu, j’ai pris plein de maturité". 

en savoir plus : Sandrine Quetier, Nikos Aliagas