50' inside : Oscars 2010 : Kathryn Bigelow entre dans l'histoire

Voir le site 50' inside

Kathryn Bigelow, entourée de Mark Boal et Greg Shapiro
Par Sandy ANDRIAN|Ecrit pour TF1|2010-03-09T18:16:00.000Z, mis à jour 2010-03-09T18:16:00.000Z

Kathryn Bigelow est entrée dans l'histoire du cinéma, en devenant ce week-end la première femme à remporter l'Oscar du meilleur réalisateur grâce à son film Démineurs.

Kathryn Bigelow, entourée de Mark Boal et Greg Shapiro

L'Actu Stars du week-end a bien sûr été marquée par la cérémonie des Oscars 2010, qui s'est déroulée dans la nuit de dimanche à lundi à Los Angeles.

Cette cérémonie devait être marquée par le duel annoncé entre le favori Démineurs, de la réalisatrice Kathryn Bigelow, et le poids lourd Avatar de James Cameron, qui accessoirement fut marié à cette dernière de 1989 à 1991.

Et comme le présageait ses récentes victoires aux British Academy Film Awards à Londres, Démineurs fut le grand gagnant de cette 82e cérémonie des Oscars, raflant à lui seul six statuettes.

Kathryn Bigelow dans l'histoire, Avatar K.O.

Démineurs a ainsi permis à sa réalisatrice Kathryn Bigelow d'entrer dans l'histoire du cinéma en remportant l'Oscar du meilleur film, mais surtout en lui permettant de devenir la première femme à remporter l'Oscar du meilleur réalisateur, au nez et à la barbe de James Cameron, le réalisateur d'Avatar. Son prix lui a été remis par la chanteuse Barbara Streisand, qui a déclaré en ouvrant l'enveloppe : « Le moment est enfin venu ».
Avatar, pourtant en tête des nominations de cette édition avec 9 sélections, au même titre que Démineurs, a déçu, ne décrochant que trois prix techniques (meilleurs effets visuels, meilleure photographie, meilleure direction artistique).

Du côté des acteurs, Sandra Bullock a remporté le premier Oscar de sa carrière (Meilleure actrice) pour sa performance dans le film The Blind Side, réalisant un « doublé » puisqu'elle avait remporté 24H auparavant le « Razzie » (« Framboise d'Or ») de la pire actrice pour All about seven. L'actrice a plaisanté en recevant sa statuette : « Ai-je vraiment mérité cet Oscar, où l'ai-je eu à l'usure ? », provoquant les rires de l'assistance.
Jeff Bridges décroche lui aussi son premier Oscar, après quatre nominations lors d'éditions précédentes, pour son interprétation d'un chanteur de country raté dans Crazy heart.

Un Oscar pour la France

Avec 6 nominations, dont une pour le meilleur film en langue étrangère et une pour la meilleure musique de film, les Français avaient plusieurs chances de repartir avec un Oscar. Ce n'est finalement pas Un prophète de Jacques Audiard, considéré comme la meilleure chance française et nominé dans la catégorie meilleur film en langue étrangère, qui remportera un prix, mais Logorama, qui décroche l'Oscar du meilleur court métrage d'animation.

Enfin sans surprise, le dernier-né des studios Pixar, Là-haut, a remporté l'Oscar du meilleur film d'animation, repartant également avec la statuette de la meilleure musique de film.

In the air (6 nominations), District 9 (4 nominations) et une education (3 nominations) repartent tous les mains vides.


>> Diaporama : défilé de stars pour les oscars !

>> Retrouvez toute l'actualité people de 50 mn Inside