50' inside : Pascal Obispo : il fait d’une jolie passion un nouvel album

Voir le site 50' inside

Pascal Obispo
Par Lorelei BOQUET-VAUTOR|Ecrit pour TF1|2016-02-06T19:19:28.200Z, mis à jour 2016-02-06T19:19:33.320Z

Pour 50 Min Inside, Pascal Obispo a accepté de dévoiler son studio personnel, dans lequel il compose et enregistre chacun de ses tubes, entouré des trésors qu’il a amassés en 25 ans de carrière. L’occasion pour lui de nous parler de ses passions.

Lucie, L’important c’est d’aimer, Millésime… qui ne connait pas les tubes dont Pascal Obispo nous encense depuis près de 25 ans. Pour les beaux yeux de Nikos Aliagas dans 50 Min Inside, le chanteur a accepté de nous ouvrir les portes du Studio O, son studio d’enregistrement à Suresnes. C’est là qu’il a composé et enregistré de nombreux morceaux, entouré des objets et souvenirs qui lui sont chers. Un lieu digne d’un vrai musée de la musique francophone. Tableaux, photos d’artistes, mais aussi, et plus étrangement, des maillots de foot. L’artiste explique alors à Nikos Aliagas qu’il voue une véritable passion à ce sport. Papin, Cantona, Giresse, Zidane… Ils sont tous là, encadrés et dédicacés à l’attention de celui qui, en 2002, composa le tube Love United et le fit chanter par 45 joueurs de foot internationaux, pour aider la lutte contre le Sida. Cette passion, Pascal Obispo la doit à un homme, son père Max, ancien joueur des Girondins de Bordeaux. Une passion qui les unira jusqu’au décès de ce dernier il y a 4 ans. « Ça fait partie de mon ADN », confie l’interprète de Fan à Nikos Aliagas, à propos du football.

Mais le chanteur doit aussi à son père une autre de ses passions, celle de la poésie. Une passion qui l’a inspiré et lui a donné l’envie de réaliser un album, après avoir composé pour les plus grands, Florent Pagny et Johnny Hallyday les premiers. Billet de femme, le dernier album de Pascal Obispo, est sorti dans les bacs le vendredi 5 février. Les textes sont ceux de la poétesse du XIXe siècle Marceline Desbordes Valmore, que le chanteur a découvert en fouillant dans les affaires de son défunt père, un soir où son moral n’était pas au beau fixe. Une belle occasion pour lui de rendre hommage à un homme qu’il a toujours chéri et à la passion qui les liait.

en savoir plus : Nikos Aliagas, Florent Pagny