50' inside : Le Plaza-Athénée : le mythique palace qui séduit les stars

Voir le site 50' inside

50 mn inside - Dans le secret du Plaza Athénée
Par Z.Y.|Ecrit pour TF1|2015-08-03T09:51:49.856Z, mis à jour 2015-08-03T09:53:31.538Z

Le Plaza Athénée, situé sur la prestigieuse avenue Montaigne où se bousculent les plus grandes enseignes de luxe, est toujours l’un des hôtels 5 étoiles les plus prisés des célébrités et des touristes fortunés de passage à Paris.

Au 25 avenue Montaigne se dresse l’un des plus beaux palaces parisiens, reconnaissable entre tous avec son impressionnante façade de 50 mètres, ses volets rouges et ses géraniums aux fenêtres. L’hôtel mythique qui a ouvert ses portes en 1913 a décidé de faire peau neuve après avoir fêté son centenaire. Face à la concurrence de plus en plus féroce des palaces parisiens, l’établissement a fermé le 1er octobre 2013 et n’a rouvert qu’en septembre 2014. Comme le Ritz et le Crillon avant lui, l’hôtel a dû se moderniser pour satisfaire une clientèle toujours plus exigeante. Dix mois de travaux, à peine perceptibles : il fallait évoluer sans rien changer au charme et à l’élégance toute parisienne qui a fait sa renommée. Le réalisateur Roman Polanski, un habitué des lieux se confie : "Ça m’inquiétait un peu quand j’ai vu des échafaudages pendant très longtemps, je me suis dit qu’est-ce qu’ils vont fabriquer mais ils ont renouvelé l’hôtel exactement dans le même style donc ça n’a pas perdu son âme".

Plus de cent ans d'histoire

L’hôtel séduit depuis plus de 100 ans les touristes de passage et les artistes du monde entier. Pourtant au départ, l’établissement n’avait pas pour vocation à devenir un hôtel. L’historien Pascal Payen-Appenzeller, coauteur de Hôtel Plaza-Athénée, l’adresse couture raconte : "A l’origine, ce sont des petites maisons très simples, des maisons de campagne, puis peu à peu des hôtels particuliers. Et lorsque peu avant la première guerre mondiale, un immeuble s’élève ici (…), une partie de l’immeuble actuel vient de cette maison qui est construite pour être des appartements". Mais un homme d’affaires va décider d’en faire un hôtel. Avec l’ouverture du Plaza en 1913, c’est tout le quartier qui prend vie. Au même moment, le Théâtre des Champs Élysées ouvre également ses portes. Ce qui va attirer les plus grands artistes du monde entier comme Joséphine Baker. Le tout Paris y défile : Jean Marais, Brigitte Bardot, Charles Trenet, Jean Gabin... Une clientèle d’artistes qui va naturellement prendre ses quartiers au restaurant du coin, la brasserie de l’hôtel : Le Relais Plaza. Werner Küchler, directeur du Relais depuis 42 ans évoque cette époque : "Pendant l’entracte, beaucoup de clientes venaient à l’hôtel se rafraîchir, changer de robe même. Et nous avions le temps de leur servir un léger dîner avant de retourner au spectacle".

Attirés par cette riche clientèle et la vie artistique trépidante de l’avenue, les stylistes les plus en vogue veulent alors installer leur boutique dans le quartier, à commencer par Christian Dior. C’est à cette époque que l’avenue Montaigne gagne son surnom "d’avenue de la Haute couture".

Avec son charme chic symbole du savoir-vivre à la française, l’hôtel a également su conquérir Hollywood. Roman Polanski a tourné quelques scènes de son film La Neuvième porte avec Johnny Depp. La production du Diable s’habille en Prada a posé ses valises au Plaza-Athénée pour ses scènes parisiennes. Carrie Bradshaw y a pris ses quartiers le temps d’un épisode de Sex & the city…