50' inside : Portrait : José Garcia en 5 dates

Voir le site 50' inside

50mn inside - Portrait en 5 dates de José Garcia
Par etf1|Ecrit pour TF1|2011-04-06T08:03:00.000Z, mis à jour 2011-07-01T10:14:05.000Z

C'est à la télévision, il y a 15 ans, que José Garcia s'est fait connaître à travers un sketch mythique. José Garcia fait rire les français depuis 20 ans de la télévision au cinéma. A l'occasion de la sortie du film " Gino " et bientôt du 3ème volet de "La Vérité si je mens " José Garcia a levé le voile, dans l'émission 50mn Inside du samedi 26 mars 2011, sur les 5 jours qui ont marqué sa vie.

Propos recueillis par Julie Robert


23 janvier 1993 : son premier boulot

7 mars 1994 : un duo culte

30 avril 1997 : la consécration

22 janvier 2003 : sa femme, sa complice

30 mars 2011 : son nouveau film



23 janvier 1993 : Son premier boulot


Le 23 janvier 1993, José Garcia est chauffeur de salle sur un plateau de télévision, le moyen pour ce jeune acteur de théâtre d'arrondir ses fins de mois. En regardant les images, José Garcia confie « C'est toujours dur de se regarder, en plus là j'en fais trois caisses donc j'ai toujours beaucoup de mal à me voir. »

Le rôle de José Garcia est d'assurer l'ambiance sur le plateau et apprivoiser le public. « Les premières fois ont été chaotiques, j'arrivais et je voyais les gens qui faisaient la gueule, donc je prenais le mec qui tirait le plus la gueule et je m'adressais à lui et quand le type commençait à acquiescer, je passais à une autre personne, au fur et à mesure chaque personne avait l'impression d'être privilégié. » raconte José Garcia. C'est à ce moment là qu'Antoine de Caunes le remarque.



7 mars 1994 : Un duo culte


Le 7 mars 1994, José Garcia et Antoine de Caunes forment le duo devenu incontournable à la télévision. Tous les soirs, ils assurent le show avec des sketches cultes, souvent improvisés en direct ou écrits dans l'urgence et notamment celui de « Cindy Trop forte et Richard Jouir ».


José Garcia révèle en voyant les images « Je ne savais vraiment pas quoi faire, je suis arrivé avec des sabots de plomb. Tout d'un coup j'ai repensé à un mannequin que j'avais vu dans la semaine qui faisait des photos pour un documentaire, et je me suis rendu compte qu'il avait dix pauses donc je me suis raccroché à ça. »


Garcia et de Caunes, un humour décalé qui a fait le succès de l'émission durant 7 ans. Une période de gloire qui va lui fermer quelques portes dans le théâtre mais le propulser au cinéma.



30 avril 1997 : La consécration


Premier grand rôle de José Garcia le 30 avril 1997 dans «La vérité si je mens » qui a fait 5 millions d'entrées au cinéma.


José Garcia regarde l'extrait avec plaisir et se souvient « Il y avait des gens dans la rue qui m'arrêtait pour me dire « Champion du monde » !

C'était exceptionnel qu'un film joué par des gens peu connus fasse 5 millions d'entrées, nous étions complètement dépassés par le phénomène. »


En deux mois, José Garcia reçoit plus de 130 scénarios de films. Un succès qu'il partage six ans plus tard avec une jeune réalisatrice : sa femme.



22 janvier 2003 : Sa femme, sa complice


Pour la première fois, le 22 janvier 2003, José Garcia travaille sous la direction de sa femme Isabelle Doval qui est la réalisatrice de « Rires et châtiments ».


L'acteur fait part de l'expérience risquée qu'impose le travail en couple :

" S'il faut gérer le succès, ça va, mais s'il faut gérer le non succès cela peut mettre en péril votre vie de couple et la confiance que vous avez l'un pour l'autre. C'est vraiment un acte d'amour."


José Garcia ne sacrifie pas pour autant sa vie de famille au profit de sa carrière c'est la raison pour laquelle il a levé le pied ces dernières années par peur de la solitude et du vide.



30 mars 2011 : Son nouveau film


Sa bonne résolution est donc de réduire le rythme des tournages, cette année José Garcia a donc un seul film à l'affiche « Gino ».

Le film raconte l'histoire d'un pizza yolo qui le temps d'un documentaire s'invente une vie de maffieux.


A l'initiative de ce projet, on retrouve l'écrivain et réalisateur Samuel Benchetrit également acteur dans ce film pour son premier rôle comique : « Il a cette part de timidité qui fait que tout le monde le voit comme un type assez austère, assez sombre et en fait c'est un énorme déconneur, il a la capacité juste avant de tourner une scène de vous sortir une énorme blague qui le fait exploser de rire et après il ne peut pas tourner. »


C'est à la suite de ce tournage que José Garcia a rejoint l'équipe de « La vérité si je mens » pour le 3ème volet mais il faudra patienter jusqu'en février 2012 pour le voir.