50' inside : Romy Schneider : une vie de tragédies

Voir le site 50' inside

Romy Schneider, un destin tragique
Par Marie PIAT|Ecrit pour TF1|2015-12-12T19:28:39.005Z, mis à jour 2015-12-12T19:28:40.072Z

Romy Schneider, disparue à l'âge de 43 ans en 1982, demeure l'une des plus grandes stars du septième art. Mais dans sa vie privée, l'actrice a dû faire face à bien des malheurs...

Un destin tragique

L'interprète charismatique de Sissi l'impératrice  a peut-être fait rêver des millions de téléspectateurs dans ses nombreux films, mais sa vie privée était loin d'être toute rose. Femme sensible et mère meurtrie, Romy Schneider a vécu plusieurs coups durs durant son existence. Tout d'abord celui de sa séparation d'avec Alain Delon. Les "fiancés de l'Europe" comme ils étaient surnommés se séparent en 1963. C'est Alain Delon qui aurait quitté Romy, lui préférant Nathalie Sand. Une rupture qui aurait été difficile pour la comédienne franco-allemande. Quatre ans plus tard, en 1967, elle devra faire face à une autre tragédie : la mort de son père. L'actrice de légende vivra une autre séparation compliquée : son divorce en 1972 d'avec Harry Meyen, père de son premier enfant. S'ensuivra une période de dépression durant laquelle un autre mythe du grand écran, Marlene Dietrich, l'aidera à se procurer des médicaments. Malgré son succès immense, "la petite fiancée du monde" vit des tourments toujours plus terribles dans son intimité.

Une mère endeuillée

Mais le plus grand drame de sa vie, c'est le décès de son fils alors à peine âgé de 14 ans. Celle qui incarnait Marianne dans La piscine poussera même un cri de détresse en 1982 à la télévision. En plus de devoir faire le deuil de son enfant, Romy Schneider est traquée par les paparazzis qui voulaient absolument photographier la mère meurtrie. Cette femme qui semble avoir toujours été très fragile et torturée va donc vivre le pire moment de son existence. Apparaissant comme épuisée, elle qui avait reçu le César de la meilleure actrice en 1976 pour L'important c'est d'aimer connaît donc une vie privée bien plus triste que sa glorieuse carrière. En 1982, soit un an tout juste après la disparition de son fils, elle s’éteint à 43 ans.