50' inside : Sylvester Stallone : et si Rocky lui permettait enfin de prendre sa revanche ?

Voir le site 50' inside

Sylverster Stallone
Par Lorelei BOQUET-VAUTOR|Ecrit pour TF1|2016-02-27T18:52:27.584Z, mis à jour 2016-02-27T22:35:36.952Z

Il est l’un des grands favoris des Oscars cette année. Un prix qui lui permettrait sans conteste de prendre sa revanche sur toutes ses années de carrière autour de son personnage de Rocky Balboa, pas forcément reconnues jusqu’ici.

Il n’est jamais trop tard pour connaître la consécration. Ce n’est pas Sylvester Stallone qui dira le contraire. A 69 printemps, il pourrait bien recevoir l’une des célèbres statuettes de la cérémonie des Oscars américains, qui aura lieu dans la nuit de dimanche à lundi. Et si cela arrivait, ce ne serait pas pour n’importe quel film, mais pour Creed : l’héritage de Rocky Balboa, qui n’est autre que le 7e volet de la saga éponyme, débutée 40 ans plus tôt. Tout un symbole pour l’acteur qui a connu le succès grâce à ce personnage.

Dans ce nouvel opus, place aux jeunes. Rocky ne boxe plus, mais prend sous son aile Adonis Creed (joué par Michael B. Jordan), le fils de son ancien rival. C’est donc pour le prix du second rôle que l’acteur concoure cette année aux Oscars, et espère que la chance lui sourira enfin. 

Sylvester Stallone a créé le personnage de Rocky après avoir eu une véritable révélation en regardant le match opposant Mohamed Ali avec le boxeur inconnu, Chuck Wepner. Contre toute attente, l’outsider a tenu la star de la boxe en haleine jusqu’au bout du match, et a finalement plié par K.O seulement 19 secondes avant la fin du match. Le jeune acteur se lance alors dans l’écriture d’un scénario, mais a eu bien du mal à convaincre des producteurs qu’une plongée dans l’univers de la boxe peut intéresser le public. L’équipe de tournage finalement créée réalisera un film avec un budget extrêmement limité, mais dont le succès est immédiat. Si bien que la nomination de Sylvester Stallone aux Oscars de 1977 n’est une surprise pour personne. Ce qui l’était plus, c’est qu’il s’est vu chiper le titre tant escompté suite au décès de Peter Finch, qui s’est vu attribuer le prix à titre posthume pour son rôle dans Network.

Les choses sont bien parties pour que Sylvester Stallone ne soit pas laissé sur la touche cette fois-ci. Pour preuve, son prix obtenu en janvier dernier lors des Golden Globes Awards pour le même film.