50' inside : Une star, une histoire : le dernier été de Marilyn Monroe

Voir le site 50' inside

ACTU (2)
Par Lorelei BOQUET-VAUTOR|Ecrit pour TF1|2015-08-09T14:28:22.084Z, mis à jour 2015-08-09T14:53:47.592Z

Il y a 53 ans, Marilyn Monroe était découverte sans vie. 50 Min Inside revient sur le dernier été de l’une des stars mythiques du cinéma américain.


1962, l’année de la fin pour Marilyn Monroe. Le 5 août, l’une des actrices les plus connues et reconnues de l’époque est découverte sans vie dans son lit, des médicaments et un verre d’eau dans les mains.

Dès l’annonce de sa mort, le monde est sous le choc. Pourtant, à bien y regarder de plus près, sous les sourires de la star, se cache en fait une femme en pleine détresse. Des amours contrariées, une image de sex symbol difficile à assumer, une carrière qu’elle imagine autrement… l’actrice est dépressive depuis plusieurs mois. Si son emploi du temps ferait pâlir d’envie n’importe quelle actrice, Marilyn Monroe se montre plutôt critique sur sa carrière. Lassée des rôles de blonde idiote qui lui collent à la peau, elle se rêve en actrice de films dramatiques. Un homme osera lui accorder ce privilège, Arthur Miller. Peu après leur mariage, il écrit le scénario du film Les Désaxés et offre un rôle à sa femme. Cette dernière, qui se reconnait trop bien dans le rôle de Roslyn, une femme toujours triste, un peu trop portée sur la bouteille, le vit très mal. Peu à peu, le tournage vire au cauchemar et le mariage de Marilyn et Arthur Miller ne tardera pas à périr. Même si elle entame peu de temps après une liaison secrète avec John Fitzgerald Kennedy, l’actrice ne se remettra jamais de cet échec. Alcool, médicaments… elle sombre. Au point de se faire interner dans un hôpital psychiatrique à New York.

A sa sortie, si elle affiche un sourire de façade, la jeune femme est à bout de force. Un contrat la liant à la Fox l’oblige pourtant à reprendre le chemin des studios pour y tourner Quelque chose va craquer. Là, l’actrice dérape. Elle déserte le plateau, arrive en retard et se rend, malgré l’interdiction des producteurs, à l’anniversaire de John Fitzgerald Kennedy. Ce qui devait être l’occasion gentillette de chanter "Happy birthday", se transforme en une scène de flirt publique. Ivre, Marilyn Monroe débarque sur la scène - moulée dans une robe transparente qui dévoile presque tout de ses formes généreuses - et susurre un chant langoureux à l’encontre du président des Etats-Unis. La polémique enfle, si bien que Kennedy rompt définitivement avec l’actrice quelques jours plus tard. Un nouvel échec pour elle, qui sombre à nouveau et se fait renvoyer par la Fox.

Intelligente et consciente de son potentiel séduction, Marilyn Monroe met tout en œuvre pour toucher le public et rallier les média à sa cause. Séances photos, conférences de presse, elle ne ménage pas ses efforts. Quelques semaines avant cette tragédie, l’actrice organise avec le magazine Vogue et le photographe de mode Bert Stern, ce qui deviendra la séance photo la plus torride de sa carrière. C’est aussi l’une des plus emblématiques, puisque ce sera la dernière, baptisée suite à sa mort The Last sitting (La Dernière Séance). Marilyn avait elle-même fait le tri dans les clichés, barrant ceux qu’elle n’aimait pas d’une croix rouge au marqueur. Certains verront en ces photos rayées une prémonition de sa mort.