Le poisson du mois de Septembre : Le calmar

Voir le site À l'épreuve du goût

calmar
Par Joyce OLABISI|Ecrit pour TF1|2017-09-21T06:00:36.347Z, mis à jour 2017-09-21T06:00:36.347Z

On l’appelle calmar ou calamar de sa traduction de l’italien calamaro et du latin calame.

Comme le poulpe et la seiche, le calmar appartient à la famille des céphalopodes. C’est un mollusque qui possède 8 bras munis de ventouses et deux tentacules. Comme le caméléon il possède des chromatophores (cellules pigmentaires du derme), qui lui permettent de changer de couleur ; pour se dissimuler dans son environnement par un mécanisme de mimétisme ou encore en tant que moyen de communication visuelle. 


Il vit dans les abscisses ; dans les profondeurs obscures froides et hostiles des océans, mais il n’en reste pas moins qu’il fait partie des mollusques les plus consommés. 


Il peut être préparé de maintes façons : poêlé, panné, farci, et en court bouillon, à partir du moment où l’on vide sa tête et qu’on la nettoie bien ; à cause de la poche à encre de couleur noire qu’elle renferme. 


Le calmar est riche en sélénium, phosphore, potassium, calcium et vitamine B12. 


Enfin, il vaut mieux consommer le calmar le jour de l’achat, car il est très fragile et se conserve sur une durée très courte au réfrigérateur (max 2 jours), entre 1°C et 5°C.