Quand les acteurs prennent des coups pendant les tournages (ça fait mal)

Voir le site Arrow

STEPHEN AMELL
Par Sabine BOUCHOUL|Ecrit pour TF1|2017-02-09T13:26:05.948Z, mis à jour 2017-02-09T13:26:06.981Z

Un acteur ne se ménage pas pendant un tournage. Et ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Bobos, visage amoché, nez cassé : le corps des acteurs n'est pas épargné.

Un bon acteur doit être crédible dans la peau de son personnage, et pour cela, il faut savoir se donner à fond. Corps et âmes. Plutôt corps qu’âmes, d’ailleurs. Car, sur le tournage d’une série d’actions, un bobo est vite arrivé. 

S’il y en a un qui ne se ménage pas, c’est bien Stephen Amell. L’acteur qui prête ses traits à Oliver Queen, le héros torturé de la série Arrow, n’hésite pas à donner de sa personne. Évidemment, comme tous les acteurs, il a une doublure pour les scènes les plus dangereuses à tourner (la production ne le laisse pas approcher d’une moto ou effectuer les cascades avec des câbles par exemple) mais l’Américain s’investit, notamment pour les scènes de combat. Et parfois, ça laisse des traces. Le beau Stephen a beau être baraqué, musclé, préparé, il a beau savoir se battre, maîtriser les sports de combat (et même le catch), dans les scènes d’affrontements, le corps prend des coups. C’est inévitable. Sur le tournage de la saison 5 de la série Arrow, il raconte par exemple que dans une "séquence de combat badass", un pied a rencontré son visage. Résultat : le nez a été touché, mais "cela en valait la peine", rassure Stephen Amell qui poste alors une photo de son visage amoché. 



Flash n’est pas indestructible


Si Barry Allen possède le pouvoir de récupérer très rapidement de ses blessures et ne laisser aucune trace de ses blessures, ce n’est pas la même chose pour Grant Gustin, son interprète. D’ailleurs, comme pour Arrow, les producteurs préfèrent confier les cascades à des techniciens sur le tournage de Flash. En réalité, le jeune homme n’en réalise que 20 % pour des raisons d’assurances évidentes. 20 %, c’est suffisant pour que Grant Gustin prenne un mauvais coup et se retrouve avec le nez égratigné. L’acteur a posté une photo de son visage avec sa blessure de guerre et le commentaire "le plus souvent". Doit-on comprendre que ce genre de désagrément arrive souvent ?




Jaimie Alexander, tendance casse-cou


La star de Blindspot est une véritable casse-cou. Ou une malchanceuse, car quand elle tourne, il n’est pas rare qu’un pépin lui arrive. Exemple : sur le tournage de la série, elle s’est cassé le nez durant une scène de bagarre. Mais loin de s’apitoyer sur son sort, elle trouve que cette blessure la rendait "plus cool". C’est ce qu’elle a raconté à ses fans sur Twitter. Jaimie Alexander n’était sortie indemne du tournage de Thor non plus, elle s’est gravement blessée au dos en tombant dans les escaliers : deux mois d’arrêt pour la jeune femme. Casse-cou, on vous l’a dit. 

Les vampires aux pieds gauches


Étrangement, sur le tournage de The Vampire Diaries, ce n’est pas pendant les scènes de combats ou d’action que les acteurs se blessent. Paul Wesley par exemple a réussi à se tordre le pouce dans une scène d’amour. Il devait tout simplement allonger Nina Dobrev sur un lit… Nina Dobrev, justement, s’est aussi blessée. Elle s'était cogner la tête sur le tournage de la série. C’était en 2011. Un coup violent puisqu’elle a dû être transportée à l’hôpital à cause d’un traumatisme crânien, mais elle trouvait le moyen d’en plaisanter : "Heureusement que le violet me va bien".

(VIDEO) Retrouvez les coulisses d'un tournage d'une scène de combat avec Stephen Amell :