Arrow : Colton Haynes se livre sur ses problèmes de santé mentale

Voir le site Arrow

COLTON HAYNES
Par Sabine BOUCHOUL|Ecrit pour TF1|2016-12-20T14:07:46.973Z, mis à jour 2017-01-06T11:57:26.663Z

L’acteur d’Arrow a écrit une lettre ouverte dans un magazine américain. Il explique l’enfer dans lequel il a vécu et comment il l’a surmonté.

Si sur les réseaux sociaux Colton Haynes semble avoir tout pour être heureux, cela n’était qu’une façade. L’acteur d’Arrow a traversé une longue période de dépression et il a décidé d’en parler dans le magazine Paper. Le jeune homme y a publié une lettre ouverte sous forme de journal intime. Il raconte d’abord un premier épisode de sa vie, où il semble toucher le fond. Renfrogné, enfermé, seul, il devient agoraphobe, ne sort que pour travailler, acheter de l’alcool ou "supprimer la faim". Il boit, regarde des vidéos peu recommandables sur YouTube et se demande où est passé sa joie de vivre. Il se pose des questions. Beaucoup de questions. Sur les gens qui l’entourent, les personnes qui le connaissent vraiment. Il répète qu’il est seul et que c’est de sa faute : « je n’ai laissé rentrer personne ».

Son mal-être grandi, il estime que personne ne peut comprendre ce qu’il endure parce que "quand vous êtes sous le feu des projecteurs, personne ne veut vraiment apprendre à vous connaître, ils veulent juste que vous postiez une photo d'eux sur Instagram ou aimiez leur photo. INSIPIDE. Je me suis mis dans ce pétrin". C’était en novembre 2014. Depuis beaucoup de choses sont arrivées dans la vie de Colton Haynes, notamment un coming-out et une autre grosse dépression pour laquelle il a été hospitalisé. Dans la presse, il avoue enfin son mal-être : "J'ai souffert d'extrême anxiété toute ma vie. Physiquement malade, victime d'évanouissements. J'ai 27 ans et j'ai un ulcère. Je dois me mettre en retrait", dit-il à EW. 

Novembre 2016. L’acteur semble enfin avoir retrouvé la paix intérieure. Dans Paper, il se dit aujourd’hui plus heureux que jamais et ne veut plus jamais se retrouver dans la situation qu’il a traversée. Soulagé du poids qu’il portait, il se dit libre, indépendant. Et il conseille aux personnes souffrant des mêmes troubles mentaux ne pas avoir peur de demander de l’aide. "Il y a tellement de gens qui mettent leur santé au dernier plan, et croyez-moi, ça vous retombe dessus. Il y a des personnes qui peuvent vous aider avec l’anxiété et les problèmes de santé mentale, il ne faut pas avoir peur, je sais que ça ira mieux".