Pourquoi on aime le couple Olicity

Voir le site Arrow

Arrow (Stephen Amell) et Felicity Smoak (Emily Bett Rickards) - Episode 1 'Retour en force'
Par Allan Blanvillain|Ecrit pour TF1|2015-11-04T15:00:07.819Z, mis à jour 2015-11-04T15:00:07.819Z

Si comme nous vous suivez assidûment Arrow, vous avez sans aucun doute remarqué que cette saison 3 fait la part belle à la relation entre Oliver Queen et Felicity Smoak, plus affectueusement surnommée par les fans "Olicity". On ne s’en plaindrait pas, on les adore et ce, pour de bonnes raisons.

1 / La belle adoucit la bête

Oliver Queen (Stephen Amell) n’est pas connu pour être un homme extrêmement expressif depuis qu’il est revenu de son île. Sous le masque d’Arrow, on peut même dire qu’il a élevé le regard ténébreux au rang d’art. Pourtant, au contact de Felicity (Emily Bett Rickards) le gros dur a plus d’une fois prouvé qu’il avait un cœur tendre, jusqu’à lui avouer qu’il l’aimait. Et n’est-ce pas à elle qu’il pense lorsqu’il est proche de la mort ?

2 / Une relation de "Je t’aime moi non plus"

Pas évident de vivre une histoire d’amour lorsque l’on est un justicier et qu’on ne dort pas beaucoup la nuit. D’autant qu’il faut protéger ses proches des adversaires revanchards. Même si ces deux-là ne se cachent plus leur attirance mutuelle, Oliver commençait fort la saison 3 en déclarant qu’il ne pouvait donner une chance à Olicity de peur de mettre en danger sa chère et tendre. Felicity pourrait bien se lasser de ce jeu du chat et de la souris, quitte à tomber dans les bras d’un Ray Palmer (Brandon Routh) particulièrement entreprenant.

3 / Amis avant d’être amants

Si on aime tant Olicity, c’est aussi parce qu’on a appris à les aimer. Oliver ne s’est pas tout de suite tourné vers Felicity, notamment à cause de l’ombre persistance des sœurs Lance, rivales perpétuelles dans le cœur du héros. Si l’experte en informatique ne cachait pas son attirance physique pour son patron, notamment lors de ses séances de musculation, question sentiments tout s’est déroulé progressivement, au point que maintenant, l’évolution semble naturelle.

4 / Ils sont complémentaires

Difficile d’imaginer Oliver sans Felicity. Dans la vie comme dans la quête du justicier, les deux ne peuvent se passer l’un de l’autre. Par ses compétences exceptionnelles clavier en main, la blonde est la plus grande alliée d’Arrow en véritable mine d’informations hors et sur le terrain. Blagueuse, souriante, sensible, elle est l’exact opposé de l’homme à la capuche et on voit mal comment il pourrait vivre sans elle.

5 / Elle fait de lui un meilleur héros

Souvent source de (bons) conseils, Felicity ne manque jamais de donner son opinion sur les actes d’Arrow, même si cela peut blesser ce dernier. De la même manière que Diggle, mademoiselle Smoak a, de multiple fois, critiqué le comportement du justicier, lui permettant de se remettre en question. Si Oliver Queen a abandonné le meurtre et devient petit à petit un vrai héros avec toute la noblesse qui va avec, il le doit beaucoup à Felicity.