1.400 emplois crées grâce à la Porsche Mission E

Voir le site Automoto

Porsche Mission E Concept 2015
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-07-28T09:50:56.169Z, mis à jour 2016-07-28T09:50:56.169Z

Prévue pour 2020, la future supercar électrique de Porsche, la Mission E devrait créer pas moins de 1.400 emplois supplémentaires d’ici 2019, notamment des postes d’ingénieurs et d’experts numériques, afin de rester compétitifs face aux firmes telles que Google et Apple.

Porsche embauchera 1.400 salariés supplémentaires d’ici 2019 grâce à la Mission E. 


 1.400 emplois créés d’ici 2019 

Attendue pour 2020, la Porsche Mission E se prépare déjà et devrait nécessiter le travail de 1.400 salariés supplémentaires, dont 1.200 officieront directement à Zuffenhausen, où un nouvel atelier de peinture ainsi qu’une ligne s’assemblage seront construits. Les autres postes seront principalement des ingénieurs spécialistes des technologies de l’information, ainsi que des experts informatiques, permettant à la firme de rivaliser avec les géants du secteur, Google et Apple en tête. 

 Une bonne nouvelle pour la bonne santé de la firme, qui a déjà doublé ses effectifs entre 2010 et 2016, avec pas moins de 26.200 salariés recensés à la fin du mois de juin. 

►Voir les photos officielles de la Porsche Mission E Concept


Porsche Mission E Concept 2015

Concurrente de la Tesla Model S

Présentée lors du salon de Francfort en septembre 2015, la Porsche Mission est une supercar électrique visant à concurrencer Tesla et sa Model S. Encore au stade de concept bien que sa production ait été récemment confirmée, elle est dotée de deux moteurs électriques offrant une puissance cumulée de 600 chevaux, pour un 0 à 100 km/h en 3,5 secondes et une vitesse maximale bridée électroniquement à 250 km/h. 

 Tout comme la Model S P90D, l’autonomie de la supercar est annoncée aux alentours de 500 km, et seulement 15 minutes seraient nécessaire pour recharger 80 % de la batterie, soit 400 km.