10 marques de pneus sportifs comparées

Voir le site Automoto

rez01
Par Publi-Communiqué|Ecrit pour TF1|2014-04-22T12:05:00.000Z, mis à jour 2014-04-22T13:30:12.000Z

PUBLI-COMMUNIQUE : Le marché du pneu sportif hautes performances est extrêmement concurrentiel. Rezulteo, en partenariat avec le magazine Motorsport, a mis en place une batterie de tests sur circuit afin de juger avec objectivité les différences de performances entre chaque produit concurrent. Nous avons choisi les 10 marques principales du marché et les résultats de nos essais sont parfois étonnants.

Publi-Communiqué avec
Logo-Rezuleo




Pneu hautes performances : la méthodologie du comparatif Rezulteo

Pas facile de juger précisément les capacités d'un pneumatique hautes performances. Les produits sont nombreux sur ce segment et l'appréciation technique, délicate sans un terrain d'essai neutre et une méthodologie rigoureuse. Certes, la nouvelle loi de l'étiquetage obligatoire pour les pneus vendus dans l'Union Européenne permet d'avoir un indice avant l'achat en matière de freinage sur sol mouillé, d'efficacité énergétique et de niveau sonore. Mais ces critères restent évidemment secondaires pour un pneumatique hautes performances, qui doit être choisi en priorité pour ses performances pures sur circuit sur le sec comme sur le mouillé. Sans oublier d'autres critères tout aussi importants dans la vie de tous les jours, comme la facilité de pilotage, le prix ou la résistance à l'usure. Pour tous ces points, impossible de se référer à l'étiquette pour avoir un avis précis puisqu'ils n'y figurent pas.

Nous devions donc trouver un moyen de juger avec objectivité les différences de performances et de comportement entre les principaux concurrents du segment des pneumatiques hautes performances. Des pneus conçus pour chausser des automobiles sportives de tous genres, de la compacte puissante à la vraie supercar en passant par la berline à très hautes performances. Si l'on met de coté quelques ultra-sportives très exclusives qui font appel à des gommes spécialement mises au point pour elles, la quasi-totalité des modèles sportifs sont équipés avec des produits de notre sélection, qui varient simplement en diamètre et en largeur de gomme selon les capacités de l'auto. Sur ce marché du pneu hautes performances, certaines stars bénéficient d'une notoriété plus forte vis à vis du grand public. Mais les concurrents sont très nombreux et nous les avons tous rassemblés pour un grand test commun avec chiffres et mesures à l'appui.


Une sportive compacte de référence
Il nous fallait d'abord un terrain naturellement adapté à ce comparatif : la piste club du Circuit Automobile de Magny-Cours connu des amateurs de Formule 1. Une piste idéale car liée avec aucun manufacturier pneumatique, ce qui aurait pu nuire à l'objectivité de nos essais. Après avoir trouvé le circuit, il nous fallait bien évidemment une automobile pour servir de cobaye et chausser tous les pneumatiques des marques concurrentes.

C'est la Ford Focus ST qui a eu notre préférence, grâce à sa philosophie de conception parfaitement compatible avec nos essais : grâce à son moteur quatre cylindres suralimenté de 250 chevaux, elle offre un niveau de performances remarquable dans la catégorie des sportives compactes même si elle reste sans doute moins extrême d'esprit qu'une Opel Astra OPC, une Renault Megane RS ou une Volkswagen Scirocco R. Elle est sans doute aussi plus polyvalente pour la vie de tous les jours, tout en restant efficace pour rouler sur circuit. Pour cet essai, nous avons utilisé pas moins de quatre exemplaires de cette Focus ST sur la piste, confiée à quatre pilotes essayeurs pour les malmener à haut rythme. Sur le plan de la logistique, Rezulteo et le magazine Motorsport ont reçu le renfort de deux monteurs franchisés Allopneus équipés de tous les équipements nécessaires.


Des gommes issues du commerce
Un point important de notre méthodologie : les dix pneus concurrents que nous avons rassemblé ( Bridgestone Potenza S001, Pirelli P-Zero, Continental ContiSportContact 5, Hankook Ventus S1 EVO2, Goodyear Eagle F1, Nexen N8000, Michelin Pilot Sport 3, Toyo Proxes T1 Sport, Yokohama Advan Sport V105 et Vredestein Ultrac Vorti) ont été payés par notre équipe dans des magasins du commerce, et non pas fournis par les manufacturiers. Ces fabricants font régulièrement essayer leurs nouveautés lors d'événements où ils invitent les journalistes spécialisés, parfois en les comparant directement avec des pneus de marque concurrente. Mais comment pourrait-on avoir un avis 100% objectif avec une méthodologie de ce genre ? Il serait en effet très facile à imaginer qu'un manufacturier mette délibérément en valeur ses propres gommes au détriment des pneus concurrents. Et dans ce cas il serait donc impossible de juger objectivement des qualités d'un pneu.

En les payant directement dans le commerce, c'est l'assurance d'avoir exactement les mêmes produits que le consommateur qui se rend chez son spécialiste pour acheter ses pneus. Et nous avons également tenu à comparer des produits disposant du même indice de vitesse (en plus des mêmes dimensions) de façon à opposer des produits directement concurrents. Si cet indice de vitesse avait été différent d'un pneu à l'autre, la comparaison aurait eu moins de sens puisqu'elle concernait alors des produits répondant à des contraintes de performances différentes.


Des prix qui varient
Sur notre sélection de 10 pneus hautes performances, le critère du prix est déjà un élément de comparaison intéressant puisque le tarif peut aller du simple au double entre la gomme la plus abordable (Nexen N8000, prix de 99 euros) et la plus élitiste (Continental ContiSportContact 5, prix de 174 euros). Le Michelin, le Pirelli et le Continental sont les trois pneus les plus chers. Le Yokohama et le Goodyear sont un peu plus abordables, le Hankook et le Toyo encore un peu plus et sur le podium des pneus les plus abordables on trouve le Bridgestone, le Vredestein et le Nexten qui remporte la palme du prix le plus bas.


Et le poids aussi
Les écarts de prix sont donc importants. Au niveau du poids de la gomme, c'est pareil : nous avons pesé tous les pneumatiques et curieusement, les chiffres peuvent varier assez fortement d'un produit à l'autre. Entre le pneu le plus léger du comparatif (Continental) et le produit le plus lourd (Vredestein), on note une différence de 2,15 kilos pour un pneu seul. Rapporté aux quatre roues, cela équivaut à un écart de 8 kilos. Sans doute assez pour affecter le comportement dynamique de l'auto. Même surprise au niveau de l'homogénéité de masses en fonction des marques. Michelin est le meilleur à ce niveau avec une variabilité de seulement 10 grammes en moyenne pour les quatre pneus. Au contraire, on relève 132 grammes pour le Pirelli P-Zero. C'est la maitrise de l'outil de production qui explique probablement ces différences chez les manufacturiers.



Vous souhaitez acheter de nouveaux pneus ? Accédez dès maintenant au Guide d'achat du Pneu de Rezulteo