Dans l'actualité récente

CES 2014 : Toyota lancera sa voiture à hydrogène aux Etats-Unis en 2015

Voir le site Automoto

CES 2014 Toyota FCV
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-01-11T15:50:00.000Z, mis à jour 2014-01-11T20:06:37.000Z

Toyota a annoncé lors du Consumer Electronic Show qui se tient en ce moment même à Las Vegas qu'une voiture roulant à l'hydrogène verrait le jour en 2015 aux Etats-Unis. Développée sur la base du concept FCV-R avec pile à combustible, elle sera proposée à prix raisonnable, aux dires de la marque Japonaise.

Ce véhicule propre, dérivé du FCV-R présenté à Francfort, sera destiné dans un premier temps à la Californie où 100 stations seront équipées d'ici dix ans en hydrogène.

La Californie comme marché cible
Depuis une vingtaine année, Toyota s'est énormément investi dans cette recherche... plusieurs prototypes ont été élaborés et les efforts du constructeur nippon ont été récompensés puisqu'un partenariat avec l'état de Californie lui permettra de lancer dès 2015, ces voitures à hydrogène inspirée de la berline FCV-R bleue aperçue quelques mois plus tôt au Salon de Francfort : annonce faite ce lundi depuis le Salon de l'Electronique à Las Vegas. 200 millions de dollars ont en effet été débloqués par la Californie pour financer la constructeur de 20 nouvelles stations où il sera possible de faire le plein en hydrogène, au même titre que n'importe quel carburant. L'objectif étant d'en avoir 100 d'ici dix ans.


Avec quelles performances ?
Cette FCV-R ‘revisitée' sera dotée d'une pile à combustible, le véhicule n'émettant que des vapeurs d'eau. Puissance annoncée : 134 chevaux. Toyota a d'ailleurs tenu à souligner que la taille et le poids du propulseur qui constituait jusque là un des obstacles à commercialisation ont été significativement réduit. D'autre part, 3 à 5 minutes seront nécessaire pour faire un plein avec une autonomie de 480 km.


Prix comme frein ?

Outre les rares stations qui proposent actuellement cette énergie et la place plutôt encombrante occupée par son réservoir haute pression, ce qui posait problème était véritablement le prix. Un obstacle désormais surmonté d'après Bob Carter, un des responsable de la marque aux Etats-Unis : "Pendant des années, l'utilisation du gaz hydrogène pour alimenter un véhicule électrique a été vu par beaucoup de gens comme une quête insensée. Oui, il ya des défis importants. La première est la construction du véhicule à un prix raisonnable pour beaucoup de gens. La seconde est de faire ce que nous pouvons pour vous aider à bien commencer la construction de l'infrastructure pratique de ravitaillement en hydrogène." Certains évoqueraient déjà un prix avoisinant les 50 000 euros.

A noter qu'une autre marque Japonaise : Honda avait déjà eu recours à l'hydrogène en 2008 avec son FCX Clarity diffusé à tout juste 40 exemplaires.