CES 2017 : le Groupe PSA expérimente la voiture connectée en 5G

Voir le site Automoto

Applications connectées Peugeot 308
Par Tran HA|Ecrit pour TF1|2017-01-05T17:12:05.622Z, mis à jour 2017-01-05T17:17:38.890Z

Le groupe français a annoncé avoir lié un partenariat avec Ericsson et Orange afin de tester la technologie réseau mobile 5G, pour le développement de la voiture connectée et de ses services.

Les évolutions offertes par la technologie 5G permettront de nouveaux usages de la voiture connectée...


Un partenariat stratégique

En marge du CES (Consumer Electronics Show), événement annuel dédié aux nouvelles technologies où l'on retrouve de nombreux constructeurs et équipementiers automobiles cette année, le Groupe PSA a annoncé la signature d'un accord de partenariat avec Ericsson et Orange, permettant l'expérimentation technique de la 5G dans le but de développer ses usages dans l’automobile.

Cette collaboration permettra notamment de développer des architectures de communication entre véhicules, des services connectés encore plus performants, ainsi que des systèmes de transports intelligents qui permettront d'enrichir l'expérience à bord des véhicules PSA et de faire évoluer la sécurité routière. Enfin, il permettra également à adapter les infrastructures 5G pour les rendre compatibles avec les besoins de l’industrie des véhicules connectés, dont la croissance s'annonce très rapide dans les années à venir.


Des expérimentations de la 5G effectuées en France

Dans le cadre de ce partenariat, Ericsson fournit l'équipement radio, son expertise réseau ainsi qu'un service intelligent de géo-messagerie, Orange fournit le réseau cellulaire 5G ainsi que la connectivité embarquée, tandis que le groupe PSA analyse les besoins de chaque usage connecté dans ses véhicules, afin de valider l'expérience utilisateur.

Des expérimentations en conditions réelles seront réalisées en France, sur une piste d’essai équipée d’un réseau mobile 5G : plusieurs cas sont déjà en cours d’expérimentation. Le premier cas fait communiquer deux véhicules : le véhicule précédant signale la présence d’un objet sur la route au véhicule situé derrière lui, tandis que la seconde permet de signaler en temps réel l’approche d’un véhicule de secours.

Ces deux expériences permettront de développer de nouveaux usages dans le but d'améliorer la sécurité routière par l'usage de la technologie. D'autres essais seront réalisés dans le courant de l’année 2017.