24 Heures du Mans 2012 : Toyota n'a pas survécu à la nuit

Voir le site Automoto

Toyota TS030 Hybrid 2012
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2012-06-17T08:22:00.000Z, mis à jour 2012-06-17T12:06:49.000Z

Toyota a officialisé l'abandon de sa deuxième monoplace, dans la nuit de samedi à dimanche. Tout est à oublier.

Ce qui devait arriver arriva : la Toyota du trio Wurz/Lapierre/Nakajima a jeté l’éponge dans la nuit de samedi à dimanche.


Tout allait pour le mieux quand les choses ont pris une tournure dramatique. Les Toyota commençaient à rivaliser avec les Audi de tête mais un accident de Davidson a précipité le constructeur dans la peur et la tourmente. Course neutralisée pendant plus d’une heure. À la reprise, Nakajima, sans doute un peu excédé, s’est accroché avec la DeltaWing. Nouvelle interruption, cette fois, uniquement pour Toyota.


Après plusieurs passages au stand, plus ou moins longs, on pensait que la Toyota ne passerait pas dimanche matin. Et on a eu raison. Sous les coups de 2h, la marque japonaise a officialisée l’abandon de sa deuxième monoplace, qui était pilotée par Wurz avant l’annonce. Elle ne se battait plus pour la victoire mais pour l’honneur. Toyota est meurtrie et en ressort très certainement grandie.


Quatre Audi aux quatre premières places. Elles ne pouvaient pas rêver mieux. Sans surprise, Kristensen attaque et a profité d’une sortie de piste de la e-tron quattro #01 pour s’emparer de la tête, au volant lui aussi du modèle hybride (changement de capot pour l’ancien leader). Dumas et son Audi Ultra ont réalisé un excellent relais pour déposer les deux Rebellion Lola-Toyota et sécuriser le pied du podium.


Une lutte s’annonce entre les deux hybrides de chez Audi. Qui en sortira vainqueur ?



1. Capello/Kristensen/McNish (Audi e-tron)

2. Fässler/Lotterer/Tréluyer (Audi e-tron)

3. Bonanomi/Jarvis/Rockenfeller (Audi Ultra)

4. Dumas/Duval/Gene (Audi Ultra)

5. Prost/Jani/Heidfeld (Rebellion Lola-Toyota)

6. Brabham/Chandhok/Dumbreck (JRM HPD)

7. Leventis/Watts/Kane (Strakka HPD)

8. Belicchi/Primat/Bleekemolen (Rebellion Lola-Toyota)