24 Heures du Mans 2014 : Nissan ZEOD, sans rétros et 300 km/h en électrique !

Voir le site Automoto

La Nissan ZEOD, prototype hybride aux essais des 24 Heures du Mans
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-06-13T10:27:00.000Z, mis à jour 2014-06-13T10:55:21.000Z

Voiture invitée des 24 Heures du Mans, l'hybride Nissan ZEOD inspirée de la Deltawing amène des rétroviseurs numériques, a atteint 311 km/h en pointe loin devant les LMP2 et vise un tour en mode électrique.

Chaque année, l'ACO (Automobile Club de l'Ouest) invite une voiture à énergie ou à technologie alternative aux 24 Heures du Mans, dans le fameux garage n°56. Pour l'édition 2014, c'est la Nissan ZEOD qui se montre, découlant de la Deltawing ayant participé il y a deux ans.

> Voir les photos de la Nissan ZEOD RC
Fusée sur roues
Comme la Deltawing, la ZEOD - possédant le numéro 0 - possède une carrosserie très originale, étroite à l'avant et large à l'arrière, donnant une allure de fusée sur roues. A cela, Nissan a ajouté un cockpit fermé, plus sécurisant pour le pilote bien que moins agréable en termes de visibilité. Justement pour la visibilité, une première a été apportée aux 24 Heures du Mans avec des caméras installées à la place des rétroviseurs, amenant la vue arrière sur un écran central.

L'autre apport est la motorisation hybride. Contrairement aux actuels prototypes LMP1, le système de la ZEOD n'est pas bâti que pour la baisse de consommation et la restitution de puissance à l'accélération, mais également pour rouler en mode 100% électrique, via un simple bouton. L'objectif ultime est de réaliser le tour du circuit du Mans (13 km) totalement à l'aide de la propulsion électrique, ce qui serait une première.

Pour cela, Nissan a développé un 3 cylindres 1,5 litre pesant seulement 40 kg, développant 400 chevaux de puissance, couplé à deux moteurs électriques de 110 kW, soit 354 ch au total. Les deux types de propulsions ne s'aident pas, mais le pilote passe de l'une à l'autre, utilisant l'électrique jusqu'à épuisement des batteries, puis la partie thermique.


300 km/h en électrique !
En pratique, la Nissan ZEOD a débuté les essais mercredi 10 juin, puis les qualifications les 11 et 12 juin, avec ses pilotes Lucas Ordonez, Wolfgang Reip et Satoshi Motoyama.

Le chrono n'est pas à l'avantage de l'originale japonaise, avec 3'50.185, soit à 6 secondes du plus lent des prototypes LMP2, à 12,5 secondes de la plus rapide LMP2 et à plus de 28 secondes de la pole de la Toyota TS040 (LMP1).

Toutefois, la vitesse de pointe est meilleure que toutes les LMP2, avec 311,8 km/h enregistrés en ligne droite, et l'objectif de dépasser les 300 km/h en mode électrique a été atteint selon Nissan.

Le départ de la Nissan ZEOD aux 24 Heures du Mans, et des autres bolides, sera effectif samedi 14 juin à 15 heures.