Dans l'actualité récente

24 Heures du Mans 2016 : "un problème de turbo" qui a coûté cher à Toyota

Voir le site Automoto

Toyota T050 Hybrid - 24 Heures du Mans 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-06-24T11:03:46.625Z, mis à jour 2016-06-24T14:49:40.081Z

Privé de la victoire lors des dernières 24 Heures du Mans à l'amorce du dernier tour, la faute à une défaillance technique, Toyota a donné plus d'indications sur le problème rencontré par sa machine n°5.

C'est une image qui restera dans l'histoire du sport automobile. Celle de la Toyota n°5 pilotée par Kazuki Nakajima, pourtant auteur d'une course remarquable, immobilisée à l’amorce du dernier tour des 24 Heures du Mans. Une défaillance technique qui est intervenue au pire moment, offrant une victoire au rival Porsche, et qui a été identifiée par le constructeur japonais.


Un connecteur défaillant

« La voiture n°5 a souffert d'un problème technique sur un connecteur situé entre le turbo et le refroidissement, ce qui a causé une perte de contrôle de la charge du turbo, a indiqué le géant nippon ce jeudi. L'équipe a essayé de modifier les options de contrôle pour redonner de la puissance et ça a fonctionné, la voiture a ainsi pu boucler le dernier tour. Mais ça a été fait trop tard pour que le tour soit parcouru en moins de six minutes, la limite requise. »


Le vibrant hommage de Porsche

Effectivement, la TS050 n°5 a non seulement été privée de la victoire mais également d'une place sur le podium puisqu'elle n'a pas été classée, son ultime tour ayant été trop lent. Une double peine qui a beaucoup ému le monde du sport automobile, à commencer par Porsche. « Nous avons combattu ensemble pendant 24 heures. Vous avez gagné notre respect pour toujours », a notamment lâché la marque allemand sur les réseaux sociaux.


Competed together for 24 hours. Head to head for 24 hours. Gained our respect forever. #LEMANS24

Une photo publiée par Porsche (@porsche) le

« Eviter que cela se répète à l'avenir »

Si Toyota a promis que « la lutte n'est pas terminée » via son président, Akio Toyoda, et que le team nippon reviendrait plus fort l'année prochaine, l'heure est encore à l'analyse du problème chez le constructeur japonais. « Nous devons vérifier tout ça ici à Cologne (…) Mais il est clair qu'il n'y a aucun lien avec les problèmes de moteur rencontrés à Spa-Francorchamps, plus tôt dans la saison. Des enquêtes sont en cours afin d'éviter que cela se répète à l'avenir. »

No limit : la Porsche 919 Hybrid