24h du Mans 2014 : Toyota et Audi victimes de la pluie

Voir le site Automoto

WEC - 24h du Mans 2014 - Porsche
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-06-14T16:28:00.000Z, mis à jour 2014-06-14T17:21:30.000Z

Brendon Hartley, au volant de la Porsche n°20, mène les 24 heures du Mans après trois heures de course devant Stéphane Sarrazin (Toyota n°7) et Benoit Tréluyer (Audi n°2) mais les choses ont été assez mouvementées y compris chez les prototypes avec l'arrivée de la pluie ; et pour cause Marco Bonanomi (Audi n°3) et Nicolas Lapierre (Toyota n°8) se sont fait piéger.

La pluie survenue au cours des deux premières heures de course a déjà eu raison de nombreux équipages parmi lesquels l'Audi n°3, qui était la mieux placée sur la grille... mais aussi la Toyota n°8 alors installée dans son sillage ; le constructeur allemand devant même abandonner à la différence de Nicolas Lapierre, parvenu à ramener le prototype au box.

Accrochage entre Audi et Toyota
Que de rebondissements à l'issue de cette 3e heure de course, du côté du Mans puisque par deux fois la pluie est venue faire son apparition : des averses qui ont fait quelques victimes et non des moindres... Pour des raisons encore inexpliquées la Toyota n°8 alors pilotée par Nicolas Lapierre s'accroche, aux alentours de 16h30, avec Marco Bonanomi sur sa Audi n°3. L'un comme l'autre n'avaient pas encore passé de pneus pluies. Impliquée également : la Ferrari F458 n°81 du team AF Corse, qui pointait pourtant en tête du classement en catégorie GT Am. La TS040 parviendra tant bien que mal à regagner les stands tandis que les deux autres équipages seront contraints à l'abandon. Le safety-car restera en piste durant près de 45 min, le temps de balayer les débris, avant de s'éclipser à nouveau.

Pluie et deuxième safety-car
Mais le repos sera de courte durée puisque à 17h30 des gouttes sont une fois de plus signalées sur une partie du tracé sarthois, qui se transforme en véritable patinoire. La Zytek-Nissan du Greaves Motorsport (n°41) et l'Oreca du Murphy Prototypes (n°48) en font les frais, nécessitant le retour de la voiture de sécurité dont l'intervention durera une vingtaine de minutes. La course a actuellement repris ses droits : la Porsche n°20, sur une stratégie décalée, pointe en tête de course devant la Toyota n°7, désormais pilotée par Stéphane Sarrazin qui a pris le relai d'Alexander Wurz. Le Français Benoit Tréluyer sur l'Audi n°2 occupe actuellement la 3e place.
Repartie avec neuf tours de retard, la TS040 accidenté en début de course, figure en 43e position. Du changement également dans les autres catégories puisque l'Oreca, 6e au classement général, s'est emparé des commandes en LMP2. Même chose pour la Chevrolet n°74 en GT Pro même si les écarts demurent très serrés avec ses poursuivants. Enfin l'Aston Martin n°98, située en 25e position, domine la catégorie GT Am.

A cette heure, six équipages se sont retirés de la course : l'Oreca n°37, les Ferrari n°81 et 71, la Zytek n°41, la Nissan-Zeod n°0 et donc l'Audi n°3.