24h du Mans 2014 : Toyota prend la course en main

Voir le site Automoto

WEC - 24h du Mans 2014 - Toyota
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-06-14T13:50:00.000Z, mis à jour 2014-06-14T14:11:19.000Z

Alexander Wurz, actuellement au volant de la Toyota TS040 n°7, pointe toujours en tête des 24 heures du Mans au bout d'une heure de course. Derrière le poleman, les positions ont quelque peu changé avec les premiers arrêts et les soucis rencontrés par la Porsche n°14. Ainsi André Lotterer (Audi R18 n°2) occupe la 2e place devant Marc Bonanomi (Audi R18 n°3) et Nicolas Lapierre (Toyota TS040 n°8)

Toyota entend bien briser cette série de victoires décrochées ces quatorze dernières années par son principal concurrent Audi : la firme Japonaise a franchi une première étape jeudi soir en s'adjugeant le chrono de référence durant les qualifications mais il faudra encore déjouer les pièges de la course durant ces prochaines 24 heures.

Avantage Toyota sur la grille
Le départ de la 82e édition des 24 heures du Mans a été donné à 15h précise et la première place sur la grille était occupée par une Toyota TS040, celle de Stéphane Sarrazin, Alexander Wurz et Kazuki Nakajima ; le Japonais ayant offert à son team la pole position jeudi soir, ce qui n'était plus arrivé depuis 1999 (époque à laquelle courait la GT-One). A vrai dire, jamais le constructeur nippon n'avait autant fait figure de favori : vainqueur des deux premières courses à Spa et Silverstone, Toyota plaçait également son deuxième équipage en 3e position avec Nicolas Lapierre, Sébastien Buemi et Anthony Davidson ; la Porsche n°14 de Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb s'étant intercalée entre les TS040. Audi, qui avait remporté douze des quatorze dernières éditions, ne partira que des 5e, 6e et 7e places juste derrière Timo Bernhard, Brendon Hartley et Mark Webber sur leur 919-H. Une course qui promet donc d'être riche en spectacle d'autant plus que tous les prototypes sont soumis cette année à la nouvelle réglementation en termes de consommation de carburant.

Début de course parfait pour Toyota
La TS040 n°7 a pris un parfait envol qui lui a permis de conserver l'avantage qu'elle s'était forgée lors des qualifications. Toyota peut d'autant plus se réjouir que Nicolas Lapierre sur la voiture sœur est parvenu à prendre l'ascendant sur la Porsche 919 de Neel Jani, qui partait pourtant de la première ligne. Ce dernier se fera également dépasser quelques tours plus tard par la première Audi R18, celle d'André Lotterer mais le Suisse est bien décidé à lui rendre la monnaie de sa pièce. Et tandis que le duel se poursuit entre les deux prototypes allemand, les autres équipages de ces mêmes marques sont revenus au contact avec dans l'ordre la n°3, la n°1 et un peu loin, la n°20.


Toyota concède une place
Les premiers bouleversements interviennent dès la demi-heure avec pour commencer Nicolas Lapierre au volant de la TS040 n°8 qui rate un freinage. Le Français perd le bénéfice de sa 2e place et l'équivalent de 14 secondes sur son coéquipier Alexander Wurz, toujours leader. Mais le coup de théâtre de ce début de course est à mettre au compte de Porsche avec Neel Jani qui se retrouve au ralenti, à cause d'un problème d'alimentation tandis que la Nissan Zeod, hors compétition apparait elle aussi en difficulté. Les premiers arrêts ont d'ores et déjà débuté et les prototypes, qui prennent un tour aux retardataires, sont désormais englués dans le trafic. A l'heure actuelle, la TS040 n°7 se maintient en tête, loin devant les Audi 2 et 3 et la Toyota n°8.


L'Oreca du KCMG, installée en 9e position, pointe en tête du classement LMP2 avec Alexandre Imperatori. AF Corse domine toujours en GT Pro et GT Am avec d'une part Gianmaria Bruni sur la Ferrari F458 n°51 et Sam Bird sur la n°81