Dans l'actualité récente

24h du Mans : Audi vainqueur malgré 2 accidents (vidéo)

Voir le site Automoto

Audi R18 TDI 24h Mans 2011
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-06-14T09:07:00.000Z, mis à jour 2011-06-14T17:12:42.000Z

Vous l'avez sans doute vu ce weekend, l'Audi R18 TDI #2 a remporté les 24 heures du Mans, devançant de 13,854 secondes la Peugeot 908 HDI n°9. Une course exceptionnelle, marqué par deux crashs Audi.

Audi a perdu deux de ses trois voitures, mais a tout de même gagné cette édition 2011 des 24h du Mans.

Les experts vous le diront, la lutte entre Peugeot et Audi a été incroyable, avec plus d'une trentaine d'échange de leaders, au rythme des arrêts aux stands. Après 24 heures, seulement 13,8 secondes séparent les deux voitures. L'équipage Audi n°2 de Benoît Tréluyer, André Lotterer et Marcel Fassler a remporté la course d'endurance du Mans avec brio.


Les images font le tour de la planète, après seulement 50 minutes de course, l'Audi R18 d'Allan McNish tente l'intérieur sur la n°2 et la Ferrari d'Anthony Beltoise, retardataire. Ce dernier ne le voit pas, et l'accrochage cause une sortie à 200 km/h de McNish qui détruit sa voiture contre la barrière de sécurité. Heureusement, le pilote Audi sort indemne du crash, et aucun blessé à déplorer derrière la glissière. Un miracle permis par la cellule de survie de l'Audi, intacte.


Mais ce n'est pas tout, Audi va devoir encore faire face à un accident quasi identique, l'Audi n°1 de Mike Rockenfeller touche une autre Ferrari aux alentours de 22h45, l'expulsant à 250 km/h contre la barrière. Ici, de longues minutes s'écoulent avant de connaître le sort du pilote, qui s'est extirpé seul sans blessures de la voiture.



C'est le mot adéquat pour caractériser les Audi R18 TDI. Les allemandes étaient plus fortes et l'avaient déjà prouvé aux essais et qualifications, prenant en moyenne 1 seconde aux Peugeot. Peu après le départ, les 3 voitures étaient en tête et cela promettait un triplé Audi si la course n'avait été si folle et si Peugeot n'avait livré une bataille dantesque.


Espérons que chaque année soit aussi folle aux 24 heures du Mans.