24h du Mans moto 2014 : Kawasaki en tête après 3 heures

Voir le site Automoto

24h du Mans moto 2014 - Kawasaki
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-09-20T16:22:00.000Z, mis à jour 2014-09-20T18:31:04.000Z

Trois heures se sont écoulées depuis le départ de cette 37e édition des 24 heures du Mans Moto... Et ce début de course a été plutôt mouvementé. La Yamaha n°94, qui était arrivée en tête du championnat, a été en effet prise dans un accrochage collectif à l'entrée de la Dunlop dans le premier tour. La Kawasaki n°11, victorieuse ces quatre dernières années, mène actuellement les débats, talonnée de très près par les champions en titre du Suzuki Racing team.

Ce début de course a été riche en coups de théâtre entre la chute de la Yamaha n°94 dans le premier virage et l'étonnante percée de la BMW n°31 et la Kawasaki n°95, respectivement inscrites en catégories Open et Superstock. Mais au bout de trois heures, la hiérarchie semblait quelque peu rétablie avec la Kawasaki n°11 installée aux avant-postes.

Le GMT victime d'un accrochage au départ
Scénario catastrophe ce samedi à 15h pour le team Yamaha GMT 94, qui possédait avant cette épreuve 22 points d'avance en tête du championnat du monde puisque David Checa a été victime d'un accrochage collectif dès le virage de la Dunlop. Le pilote regagne les stands avant de céder le guidon à Kenny Foray qui repartira finalement avec trois tours de retard sur les leaders. Leur course semble donc compromise même si l'équipage est parvenu à remonter en 14e position.

Une Open et une Superstock s'invitent au sommet de la hiérarchie
Mais la surprise de ce début de course est aussi venue de la BMW n°31 qui a mené les débats pendant presque une heure, avec à son guidon le pilote Superbike Sylvain Barrier : une grande première pour une Open, finalement contrainte de couper les gaz à la mi-circuit pour ne pas tomber en panne de carburant. C'est d'ailleurs à ce moment précis que la Kawasaki n°11 récupère la tête avant de se jeter elle aussi dans la voie des stands, alors que la Honda n°111 reste en piste deux tours supplémentaires. La Kawasaki n°95 pilotée par le pilote Moto2 Anthony West, a elle aussi fait sensation. Le pilote Australien de la catégorie Superstock a en effet occupé momentanément la 2e place pour au final rétrograder au 6e rang.

Kawasaki leader devant Suzuki
Ainsi après 3 heures de course, les positions sont les suivantes : la Kawasaki n°11 de Grégory Leblanc, Mathieu Lagrive et Fabien Foret pointe en tête, quelques secondes à peine devant la Suzuki n°1 de Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Erwan Nigon. 3e place pour la Yamaha n°7 de Broc Parkes - Michael Laverty et Sherian Morais qui devance la BMW Open n°31 de Sylvain Barrier - Jason Pridmore et Glenn Allerton. La Honda n°111 de Julien Da Costa, Sébastien Gimbert et Freddy Foray occupe le 5e rang devant la première Superstock, la Kawasaki n°95 d'Anthony West, Alexander Cudlin et Mashel Al Naimi.

105 tours avaient été couverts par les leaders à l'attaque de la 4e heure de course.