24 h du Mans 2015 : Porsche mène après une heure de course

Voir le site Automoto

WEC   24h du Mans 2015   course   Porsche
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-06-13T13:59:03.511Z, mis à jour 2015-06-14T09:37:53.241Z

Le coup d’envoi des 24h du Mans a été donné il y a tout juste une heure et sans surprise les Porsche sont parvenues à conserver le leadership avec la 919 de Timo Bernhard devant l’auteur de la pole position Neel Jani.

Les 56 équipages se sont élancés pour 24h de course sous les yeux du Président de la République François Hollande. Départ sans encombre pour les Porsche même si le poleman Neel Jani (n°18) a rapidement dû céder les commandes à son coéquipier Timo Bernhard (n°17).

Des écarts très serrés

Mais sur les coups de 16h, la course reste très ouverte car les trois premiers se tiennent en à peine 1,5 seconde ; les Porsche 919 étant talonnées par la première Audi R18, celle de Loic Duval (n°8). Les autres représentants de la marque aux anneaux sont juste derrière avec dans l’ordre André Lotterer (n°7) et Marco Bonanomi (n°9). Pour sa première participation à cette épreuve, Nico Hulkenberg marque un peu le pas. Le pilote de F1 a en effet rétrogradé au 6e rang, juste devant les deux Toyota de Sébastien Buemi (n°1) et Alexander Wurz (n°2).


L’entrée en piste du Safety-car

Mais un évènement va venir redistribuer les cartes : la Rebellion n°13 d’Alexandre Imperatori s’accroche avec une LMP2 dans une chicane, embarquant au passage la Porsche n°92, alors pilotée par Patrick Pilet. Le Français doit immobiliser sa GT sur le rebord de la piste, à cause de la propagation des flammes : c’est l’abandon ! La course est alors interrompue afin de permettre aux commissaires d’évacuer les voitures et de nettoyer les traces d’huile sur la piste. Cet incident permet en tout cas aux TS040 de recoller avec le groupe de tête. Toyota, Audi et Porsche étant derrière la même voiture de sécurité, ce qui devrait promettre un restart sensationnel.


Le team Thiriet By TDS, représenté par Tristan Gommendy (n°46) est au coude à coude avec l’Oreca n°47 du KCMG pour la tête du classement LMP2. En GT Pro avantage à Nicki Thiim (Aston Martin n°95) tandis que la catégorie GT Am, le SMP Racing domine avec la Ferrari n°72.