5.000 véhicules potentiellement dangereux en France ?

5.000 véhicules potentiellement dangereux en France ?
Suite à une affaire présumée d'escroquerie, plus de 5.000 voitures endommagées ont été remises en circulation après des expertises douteuses.

Une fois n’est pas coutume, l'Etat a contacté les propriétaires de plus de 5.000 véhicules qui avaient fait l'objet d'expertises frauduleuses. C’est habituellement les constructeurs qui lancent ce genre de rappel.

Dossier : comment négocier son véhicule ?


Un danger pour les conducteurs

Les 5.014 lettres adressées aux propriétaires concernés expliquent que « des doutes sérieux existent quant à la qualité des réparations qu'a subies » leur automobile. Cela « peut être dangereux », déclare Emmanuel Barbe dans Le Parisien/Aujourd'hui en France. « Tant que votre véhicule n'a pas fait l'objet d'une nouvelle expertise et dans le seul souci de la sécurité routière afin de vous protéger [...], je vous demande de ne pas l'utiliser », poursuit le délégué. Il incite également les propriétaires de prendre contact « dans les meilleurs délais » avec la Confédération française des experts de l'automobile.




Un recours pour les victimes

Toujours d’après le délégué interministériel à la sécurité routière, « ces propriétaires étant a priori victimes d'une fraude, ils peuvent effectuer un recours en justice ».



Cette affaire fait suite à une vaste affaire d'escroquerie présumée aux expertises. Cette affaire, qui fait suite au démantèlement cet été d'une escroquerie présumée aux expertises, concerne 5.014 voitures dont 80% immatriculées en Ile-de-France, selon le quotidien. Les propriétaires - 4.800 particuliers et 800 professionnels - viennent de recevoir un courrier du délégué interministériel à la Sécurité routière.

News associées