Les 5 pilotes Brésilien qui ont marqué l'histoire de la F1

Voir le site Automoto

Felipe Massa F1 2014 Williams
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-11-08T11:50:00.000Z, mis à jour 2014-11-08T12:42:20.000Z

Le Championnat du Monde de Formule 1 fait escale ce week-end au Brésil pour l'avant dernier Grand-Prix de l'année et à cette occasion Automoto vous propose de revenir sur les plus grands pilotes qui ont marqué l'histoire de cette patrie : d'Emerson Fittipaldi en passant par Nelson Piquet sans oublier Magic Senna, qui nous quittait il y a de cela 20 ans.

Devenue en 41 ans une étape incontournable du calendrier, le Brésil a également abrité de grands champions comme Emerson Fittipaldi, Nelson Piquet ou Ayrton Senna. Mais depuis 1991, la terre du football n'a plus raflé aucun titre en F1. Et si Felipe Nasr représentait la relève ?

Fittipaldi, premier de la lignée
Le Brésil est connu pour son Grand-Prix, disputé depuis 1973 dans le cadre du Championnat du Monde... et pour ses pilotes. Premier d'entre eux à avoir été sacré en 1972 : Emerson Fittipaldi qui avait été repéré 2 ans plus tôt par Colin Chapman, fondateur de Lotus. Vainqueur d'une course en seulement 5 participations, le Brésilien a d'ailleurs été pendant longtemps le plus jeune champion (25 ans et 9 mois) Et après une ascension fulgurante, Fittipaldi réédite en 1974, cette fois-ci au volant d'une McLaren. Puis il tente le pari de rallier Copersucar, une écurie du fond de grille : une aventure qui se soldera par un échec puisqu'il quitte le monde de la F1 en 1980 pour terminer sa carrière aux Etats-Unis.

Au même moment, un autre Brésilien émerge : Nelson Piquet, qui court alors chez Brabham-Alfa dont le patron de l'époque n'est autre que Bernie Ecclestone. Piquet apprend beaucoup aux côtés de son coéquipier Niki Lauda et hérite naturellement du baquet de pilote n°1 à sa retraite. Il rafle son premier titre en 1981 face à Carlos Reutemannn puis un second face à Alain Prost en 1983 (avec un moteur BMW cette fois) avant de rejoindre Williams ; équipe avec laquelle il empochera une couronne de plus en 1987. Nelson Piquet évoluera ensuite au sein des structures Lotus et Benetton pour finalement stopper la F1 en 1991.

Mais déjà le Brésil tient son nouvel espoir : Ayrton Senna. Ce dernier, qui avait débuté chez Toleman en 1984, se fait véritablement remarquer au volant d'une Lotus, un an plus tard à Monaco. Le Brésilien, auteur d'une splendide remontée, termine 2e d'une course disputée sous des trombes d'eaux juste derrière un certain Alain Prost, son futur ennemi juré. Ils feront d'ailleurs équipe ensemble en 1987 chez McLaren Honda mais cette association fera souvent des étincelles en piste. On retiendra notamment cet accrochage au Grand-Prix du Japon en 1989. La guerre psychologique est alors à son apogée. Ayrton Senna décroche malgré tout son second titre puis un troisième en 1991 (Alain Prost étant parti chez Ferrari). Sa disparition tragique au Grand-Prix de Saint-Marin le 1e mai 1994 laissera un grand vide...

L'après-Senna
Le Brésil attend depuis son successeur. Il y a tout d'abord eu Rubens Barrichello, qui fut pendant longtemps dans l'ombre de l'illustre Michael Schumacher chez Ferrari. Mais en 325 courses disputées (un record en matière de longévité !) Rubinho n'offrira ‘que' 11 victoires. Après un passage chez Honda Racing, Brawn et Williams, Barrichello met un terme à sa carrière en 2011. Un autre Brésilien lui a d'ailleurs succéder chez Ferrari en 2006 au sein de la Scuderia : Felipe Massa. Ce dernier a d'ailleurs bien failli être sacré Champion du Monde sur ses terres en 2008... Massa franchit le drapeau à damier en vainqueur : une victoire alors synonyme de titre mais c'était sans compter sur le dernier tour de Lewis Hamilton !

L'an prochain, un nouveau Brésilien fera son arrivée dans la cour des grands : Felipe Nasr, actuellement 2e au GP2. Le natif de Brasilia vient en effet de signer chez Sauber, annonce faite cette semaine. Il officiera dans cette écurie aux côtés de Marcus Ericsson... Peut-être l'avenir de la Formule 1 brésilienne ?!