500 Miles d'Indianapolis 2014 : Hunter Reay vainqueur au finish, Bourdais 7e, Pagenaud 12e

Voir le site Automoto

500 Miles d'Indianapolis 2014 - Ryan Hunter Reay
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-05-25T20:12:00.000Z, mis à jour 2014-05-25T20:20:51.000Z

Ryan Hunter Reay a remporté ce dimanche ses premières 500 Miles d'Indianapolis, au terme d'une fin de course particulièrement agitée. Nombreux sont en effet les pilotes à être partis à la faute entrainant même un drapeau rouge. Parmi eux : le poleman Ed Carpenter. Le vainqueur devance, au volant de sa Honda, Helio Castroneves, triple lauréat de l'épreuve. Les Français Sébastien Bourdais et Simon Pagenaud se classent respectivement 7e et 12e.

Un nouveau pilote a fait son entrée ce dimanche soir au panthéon des vainqueurs de l'Indy 500. Son nom : Ryan Hunter Reay. Le Champion 2012 d'Indycar est parvenu à résister à la pression exercée par son plus proche poursuivant Helio Castroneves, qui s'était illustré par trois fois en 2001, 2002 et 2009.

Une course très disputée
Le coup d'envoi de la 98e édition des 500 Miles d'Indianapolis était donné ce dimanche aux alentours de 18h30 ; une course emblématique que chaque pilote rêve d'inscrire à son palmarès, menée durant les premiers tours par le poleman Ed Carpenter. Mais ce dernier va vite se retrouver confronté à d'autres concurrents tout aussi déterminés à l'image de James Hinchcliffe, Helio Castroneves, Ryan Hunter Reay et Marco Andretti, qui hériteront des commandes tour à tour. Malgré tout, aucun incident à déplorer jusqu'au 149e passage...

Derniers tours ponctués de neutralisations
Le premier drapeau jaune intervient au trois quart de la course avec la sortie de Charlie Kimball qui occupait la 15e place... le premier d'une ‘longue' série. Dès lors, un tas d'interruptions se succèderont : Scott Dixon se faisant piégé tout comme Ed Carpenter (l'auteur de la pole qui figurait encore à la lutte aux avant-postes) et son dauphin James Hinchcliffe. Mais à huit tour de l'arrivée, un drapeau rouge fait son apparition en raison de sortie de Townsend Bell. Les pilotes repartiront pour cinq tours. Sous menace, le leader Ryan Hunter Reay résistera offrant à son team Andretti sa 3e victoire aux 500 Miles d'Indianapolis. Helio Castoneves, triple vainqueur de l'épreuve, devra se contenter d'une 2e place à six centièmes près. Marco Andretti termine 3e, s'inscrivant dans la lignée de son grand-père Mario, victorieux ici-même il y a 45 ans. Suivent ensuite Carlos Munoz et Juan Pablo Montoya, ancien lauréat lui aussi, qui s'élançait pour mémoire du 10e rang. Tony Kanaan, qui s'était illustré lors de la précédente édition a connu quant à lui une course compliquée : il se classe 26e et dernier.

Côté Français : Sébastien Bourdais, 17e des qualifications, signe une jolie 7e place. Déception en revanche pour Simon Pagenaud. Le pilote du team Schmidt Motorsport, récent vainqueur sur le circuit routier qui partait de surcroît de la 5e position sur la grille, termine 12e.