500 Miles d'Indianapolis 2015 : tout ce qu'il faut savoir

Voir le site Automoto

500 Miles d'Indianapolis 2014 - Ryan Hunter Reay
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-05-24T10:34:00.000Z, mis à jour 2015-05-25T15:26:34.441Z

La 99e édition des 500 Miles d'Indianapolis se tient ce dimanche aux Etats-Unis : une course disputée dans le cadre du Championnat Indycar, qui ne ressemble à aucune autre. Cette année, la pole position a été décrochée par le Néo-Zélandais Scott Dixon (Chip Ganassi/Chevrolet). Nos Français Simon Pagenaud (Penske/Chevrolet), Sébastien Bourdais (KVSH/Chevrolet) et Tristan Vautier (Dale Coyne/Honda) partiront des 3e, 7e et 33e places sur la grille.

Cette 6e épreuve du calendrier Indycar est la plus attendue et la plus redoutée des courses outre-Atlantique. L'Indy 500 fait l'objet d'un format particulier avec près de 200 tours à parcourir et des essais qui débutent un mois en amont de l'événement.

La grille 2015

Scott Dixon, vainqueur de l'édition 2008, s'est distingué durant le Pole Day. C'est donc au pilote du Chip Ganassi que revient l'honneur de s'élancer en premier ce dimanche. Mais le Néo-Zélandais aura fort à faire face à des pointures comme Will Power, qualifié 2e sur la grille. Le Champion en titre ne s'est encore jamais imposé sur cet ovale ; son meilleur résultat étant une 5e place à 2009. A leurs côtés sur la première ligne se trouve le premier Français, Simon Pagenaud (Penske). Le Poitevin, qui n'a jamais fait mieux que 8e aux 500 Miles, rêverait de succéder à Gaston Chevrolet, seul tricolore à y avoir triomphé... en 1920 !

On soulignera par ailleurs la domination des monoplaces motorisées par Chevrolet puisque Tony Kanaan (Chip Ganassi), qui avait empoché la victoire en 2013, est 4e juste devant le quadruple vainqueur de l'épreuve, le Brésilien Helio Castroneves (Penske). La première Honda, celle de Justin Wilson (Andretti Autosport) pointe à la 6e place. Deux autres tricolores seront présents au départ ce dimanche : Sébastien Bourdais (KVSH/Chevrolet) et Tristan Vautier (Dale Coyne/Honda) s'élanceront en 7e et 33e positions. Un mot également de Juan Pablo Montoya (Penske/Chevrolet), actuel leader au championnat, qui est crédité du 15e chrono, juste devant Ryan Hunter Reay (Andretti Autosport/Honda), le vainqueur de l'an dernier.

Des essais mouvementés

Une des spécificités de cette course vient également des kits élaborés par Chevrolet et Honda, visant à réduire l'appui aérodynamique. Les changements se manifestent essentiellement au niveau des pontons et des ailerons, plus bas et plus rudimentaires. Grâce à ces kits, les pilotes ont atteint des vitesses folles aux qualifications (364,93 km/h pour le poleman). Mais à force de repousser les limites, on a également pu observer de nombreux crash durant les essais : James Hinchcliffe, Ed Carpenter ou encore Helio Castroneves, même les meilleurs se sont fait piéger.

L'an passé, Ryan Hunter Reay l'avait emporté d'un souffle devant Helio Castroneves. 60 millièmes séparaient les deux hommes au passage sous le drapeau à damier. Les Français Sébastien Bourdais et Simon Pagenaud s'étaient classés respectivement 7e et 12e.