900 millions d’euros d’amende pour General Motors

Voir le site Automoto

GM Logo Detroit
Par Florent Reyne|Ecrit pour TF1|2015-09-17T16:43:33.703Z, mis à jour 2015-09-17T16:43:40.531Z

General Motors a accepté de verser 900 millions de dollars et a conclu un accord de report des poursuites pour mettre fin à l'enquête des pouvoirs publics sur l'affaire des systèmes d'allumage défectueux mis en cause dans 124 décès.

General Motors évite le procès mais paye les pots cassés !  Les autorités américaines ont infligé une amende de 900 millions de dollars au constructeur américain, en échange de l'abandon des poursuites.

General Motors présente le premier airbag central

Le moindre cahot pouvait provoquer l'arrêt du moteur

General Motors est accusé d’avoir vendu des voitures avec un défaut mécanique ayant entraîné le décès de 124 personnes. Le commutateur d'allumage était si sensible que le moindre brimbalement de la voiture pouvait provoquer l'arrêt du moteur d'une voiture lancée à pleine vitesse, bloquant la direction assistée et empêchant le déploiement des airbags. Cette affaire a entraîné le rappel tardif de 2,6 millions de véhicules en 2014, dix ans après la détection du défaut.


Un fond qui date de 2014

Jusqu'à l'annonce de la création de ce fonds il y a plus d'un an, General Motors ne reconnaissait que 13 décès. Le géant américain prévoit de verser un million de dollars par décès, auxquels s'ajoutent 300.000 dollars pour le conjoint survivant et 300.000 dollars pour chacun des éventuels ayant-droits. Pour les autres victimes ayant subi un préjudice corporel, le montant varie de 20.000 dollars à 500.000 dollars. Selon General Motors 575 millions de dollars seraient consacrés à des accords dans le cadre de procès au civil concernant  1.380 victimes.


Tour General Motors

L’amende reste bien en dessous du 1,2 milliard de dollars dont s'était acquitté Toyota en 2014 pour un problème d'accélérateur ayant provoqué cinq accidents mortels.