Dans l'actualité récente

A8 GCS Berlinetta Touring : renaissance, acte 2

Voir le site Automoto

A8 GCS Berlinetta Touring : renaissance, acte 2
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-08-13T16:32:00.000Z, mis à jour 2008-08-13T16:32:00.000Z

Deuxième volet de la renaissance de Touring, l'A8 GCS Berlinetta rend un fidèle hommage à la " quête du gramme " chère au carrossier Milanais.

Une GT compacte, façon Porsche

Aux côtés de la Bellagio Fastback, variation raffinée sur le thème du break de la Maserati Quattroporte, la "Carrozzeria Touring" présentait au concours d’élégance de la Villa d’Este une Coupé GrandSport recarrossée, nommée A8 GCS Berlinetta.

Aussi rétro qu’agressive, cette GT dessinée par le jeune designer belge Louis de Fabribeckers, chef du design chez Touring, s’inspire du coupé A6 GCS Pinin Farina de 1953. Il reprend ainsi à son compte l’immense calandre caractéristique et son imposant trident, ses roues fils de 19 pouces et ses vitres latérales minimalistes. Selon Touring, le style traditionnel de la maison se retrouve aussi dans les proportions de l’engin : un coupé de petites dimensions à moteur en position centrale avant, au porte-à-faux court à l’avant et long à l’arrière. Long de 4,20 m et large de 1,80 m, il affiche un encombrement plus réduit que celui d’une Porsche Cayman.

400 ch pour à peine 1 200 kg

La signature Superleggera figurant sur le capot vient nous rappeler le savoir-faire de la maison milanaise en matière de constructions légères. Et sa présence sur l’A8 GCS n’est pas usurpée, celle-ci ne dépassant pas les 1 200 kg (à rapprocher des 1 580 kg d’une Maserati Coupé GranSport), grâce à sa carrosserie en matériaux composites. Avec en guise de propulseur un V8 4.2 de 400 ch et 452 Nm de couple en tout point similaire à celui de la Bellagio Fastback, les prestations s’annoncent musclées ! Signalons également que les dandys pourront compter sur sa malle de 315 litres pour emmener leurs effets.

Touring annonce que sa Berlinetta est apte à prendre la voie de la commercialisation, évoquant une petite série. Si ça, ce n’est pas un appel du pied à Maserati !