Actibump, un dos d’âne révolutionnaire venu de Suède

Voir le site Automoto

Actibump
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-14T09:08:03.785Z, mis à jour 2016-08-14T09:08:03.785Z

Edeva, une société suédoise vient de lancer un dos d’âne révolutionnaire qui s’active en fonction de la vitesse du véhicule qui arrive dessus. Une innovation qui devrait réduire les accidents de la route sur les voies équipées.

Edeva lance un ralentisseur innovant qui s’abaisse en fonction de la vitesse des véhicules.

Ralentisseur intelligent

Développé par la société suédoise Edeva AB, l’Actibump est un ralentisseur intelligent capable de s’activer en fonction de la vitesse de la voiture circulant sur la voie sur lequel il est installé. Un radar, placé quelques mètres avant est chargé de détecter si le véhicule est en excès de vitesse. Si tel est le cas, alors l’Actibump se déclenche et s’abaisse de six centimètres dans la chaussée, permettant de rappeler au conducteur qu’il circule trop vite. En revanche, si la vitesse maximale est respectée, le dispositif ne s’active pas et le sol reste donc plat, ne provoquant alors aucune secousse désagréable pour les automobilistes.  

Une innovation agissant comme une sorte de « punition », qui se développe dans plusieurs villes de Suède, dont Malmö ou encore le pont d’Öresund et qui a pour but de réduire les accidents de la route liés à la vitesse.


 La vitesse, deuxième cause d’accidents

Deuxième cause d’accidents de la route en France en 2014 derrière l’alcool, la vitesse serait responsable de 26% des décès selon un rapport des forces de l’ordre relayé par l’association de Prévention Routière. Mise en cause dans près d’un accident sur deux, la vitesse entraîne une baisse des capacités du conducteur et réduit les champs de vision, augmentant alors le temps de réaction, ce qui conduit à des collisions dont les piétons et les cyclomotoristes sont les premières victimes.

Pour rappel, un excès de vitesse de moins de 20 km/h dans une zone limitée à moins de 50 km/h est passible de 135 € d’amende et du retrait d’un point sur le permis de conduire. Un excès de plus de 50 km/h de la vitesse autorisée est lourdement sanctionné de 1.500 € d’amende et entraîne un retrait de 6 points et une suspension du permis pendant trois ans, ainsi que la confiscation du véhicule si le conducteur en est propriétaire.