Airbags Takata : un accord d'un milliard de dollars avec les États-Unis

Airbags Takata : un accord d'un milliard de dollars avec les États-Unis
L'équipementier japonais Takata a conclu un accord avec les États-Unis dans le cadre de l'affaire des airbags défectueux : il devra verser 1 milliard de dollars afin d'indemniser les victimes.

Outre-Atlantique, Takata plaide coupable dans l'affaire des airbags défectueux qui équipent des millions de véhicules à travers le monde...


L'équipementier japonais dans la tourmente

L'affaire n'est toutefois pas terminée puisque les campagnes de rappels des nombreux constructeurs se succèdent encore, comme par exemple celle de Toyota qui a annoncé le rappel de 5,8 millions de voitures en Asie et en Europe.

Le groupe japonais devra encore faire face aux nombreuses enquêtes et procès, et notamment à l'inculpation de trois de ses anciens employés, poursuivis pour avoir falsifié des documents afin de dissimuler les anomalies des airbags, dont ils étaient conscients dès le début.

Takata recherche désormais de nouveaux investisseurs afin de restructurer l'entreprise fragilisée par cette affaire d'envergure mondiale.


Vidéos associées

News associées