Dans l'actualité récente

Alcool au volant, des conséquences parfois tragiques

Voir le site Automoto

Secu Route
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2010-12-21T16:47:00.000Z, mis à jour 2010-12-21T16:47:00.000Z

Quand on doit prendre le volant, l'alcool est à proscrire. Car les effets de l'alcool peuvent être dévastateurs sur la route. Et la responsabilité n'en incombe pas uniquement au conducteur, les passagers doivent aussi rester vigilant.

Prendre la route avec un verre de trop, c'est s'exposer à un risque d'accident plus élevé.


En France, près de 30% des accidents mortels sur la route mettent en cause des conducteurs ayant trop bu. L'an passé, 1.200 personnes ont trouvé la mort dans un accident impliquant un conducteur ayant un taux d'alcool dans le sang supérieur à la limite autorisée. En France, l'alcool au volant est la première cause de mortalité routière.


L'alcool provoque des réactions différentes selon les personnes et leur morphologie. Mais tout le monde subit les effets de l'alcool sur le plan physiologiques. Un temps de réaction allongé, une distorsion du champ visuel, des mouvements moins coordonnés et des risques sous-évalués, des conséquences qui sont totalement incompatibles avec la conduite.


En France, un conducteur ne peut dépasser la limite de 0,5g d'alcool par litre de sang (soit 0,25mg/ litre d'air expiré). En cas de contrôle, si ce seuil est dépassé, le conducteur est passible de sanctions. Jusqu'à 0,8g d'alcool, il s'agit d'un délit, puni par une contravention de 135€ et un retrait de 6 points de permis. Le permis peut également être retiré voire même annulé. En revanche, au-dessus de 0,8g, une peine de prison peut être prononcée.

Pour vérifier si vous êtes en mesure de prendre le volant, il existe des éthylotests à usage unique, capable de vous indiquer si vous êtes au-dessus de la limite.