Alliance entre Fiat, Opel et PSA : info ou intox ?

Voir le site Automoto

Fiat Peugeot Opel 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-10-31T14:30:00.000Z, mis à jour 2012-10-31T14:42:49.000Z

Une rumeur a éclos cette semaine sur une possible alliance réfléchie par Sergio Marchionne, PDG de Fiat, avec ses confrère Opel et PSA Peugeot Citroën. L'italien dément formellement ce mercredi.

Après des propos détournés, Sergio Marchionne dément vouloir allier Fiat à Peugeot Citroën et Opel.

Plan à trois ?
Mardi, le site américain Bloomberg lançait le pavé dans la marre en faisant état de discussions entre Fiat et les deux nouveaux alliés que sont le Français PSA Peugeot Citroën et l'Allemand Opel (via GM). Sergio Marchionne aurait proposé une alliance à 3 pour contrer la position dominante de Volkswagen en Europe, selon des sources internes aux constructeurs. Le média étatsunien a même évoqué la somme de "5 à 7 milliards de dollars" pour permettre à l'Italien de remettre en selle Opel. A noter, une fusion entre PSA et Opel avait déjà été rapportée le 12 octobre dernier, par LaTribune.


Détails contradictoires
Cependant, en clamant la possible superalliance, Bloomberg avait déjà plus ou moins démenti ses propres révélations. Dans le même article, il est dit que Peugeot voudrait d'abord s'occuper de son plan social en cours (8.000 postes supprimés, 1 site fermé) avant de s'attaquer à une alliance, et que Marchionne n'aurait pas discuté avec GM depuis sa tentative de rachat d'Opel en 2009. Pour finir, le PDG italien indiquait "qu'il y a d'autres sujets que les pourparlers et les fusions sur lesquels les gens discutent de temps à autre". Ce mercredi, Marchionne balayait l'alliance à trois lors de la conférence de presse du groupe Fiat-Chrysler, en la qualifiant de "bizarre".

En attendant, GM (donc Opel), vient d'émettre une nouvelle perte de 500 millions de dollars en Europe au troisième trimestre, Fiat communiquant ce mercredi une perte de 280 millions d'euros.