Alliance PSA-GM : le groupe américain revend ses parts, les projets continuent

Voir le site Automoto

Logo GM PSA
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-12-12T17:51:00.000Z, mis à jour 2013-12-13T11:04:52.000Z

Le groupe américain General Motors a annoncé jeudi 12 décembre qu'il vendait sa part de 7% du capital de PSA Peugeot Citroën qu'il détenait depuis mars 2012. Cependant, les projets commun auront bien lieu. Explications.

GM sort du capital de PSA
Le 29 février 2012, les groupes automobiles français et américain annonçaient leur alliance et une prise de participation de General Motors dans PSA Peugeot Citroën, le premier étant revenu en bonne santé financière et le second étant dans une mauvaise passe. Cependant, ce jeudi 12 décembre, GM lance un communiqué inattendu en annonçant sa sortie du capital de PSA, revendant ses 7% soit 24,84 millions d'actions. Pourquoi ?


"Notre prise de participation était prévue pour soutenir PSA dans ses efforts d'augmentation de capital au moment de la création de l'alliance entre GM et PSA, et ce soutien n'est désormais plus nécessaire"
précise le vice-président de GM, Steve Girsky, "l'alliance reste forte avec notre programme de véhicules communs, de mise en commun de production, d'achat et de logistique."


Encore mieux, Girsky annonce que le partenariat "est en bon chemin et nous restons ouvert à de nouvelles opportunités".


3 projets confirmés
Plus tôt dans la même journée, PSA et GM avaient chacun émis un communiqué en confirmant leurs deux projets : celui du duo des futurs Citroën C3 Picasso/Opel Meriva produit à Saragosse (Espagne) et des futures générations de crossovers Peugeot 3008/Opel à Sochaux, en France.


Un troisième projet, celui de la plate-forme de citadines et de petits moteurs essence, a été abandonné. Il est remplacé par "une coopération sur une nouvelle génération d'utilitaires du segment B", à savoir les futures générations de Citroën Nemo/Peugeot Bipper et un modèle inédit remplaçant partiellement l'Opel Combo (dérivé du FIAT Doblo).


General Motors et PSA Peugeot-Citroën ont réaffirmé que "le lancement des premiers véhicules de l'Alliance est attendu en 2016", et que les synergies seraient de 870 millions d'euros d'ici 2018.