Apple car : Steve Jobs l’avait envisagé depuis 2008

Voir le site Automoto

Apple Car
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-11-07T15:25:28.514Z, mis à jour 2015-11-07T19:36:18.318Z

L’Apple Car est une idée qui ne daterait pas d’hier à en croire une récente interview de Tony Fadell au site Bloomberg. L’ingénieur confie avoir évoqué ce sujet en 2008, avec son grand patron de l’époque Steve Jobs.

En août dernier, nos confrères britanniques du Guardian révélaient qu’un nouveau constructeur s’apprêtait à faire son entrée sur le marché automobile : Apple. Le média s’appuyait sur une demande formulée par le géant informatique auprès d’un centre d’essais spécial dédié aux véhicules autonomes. Nom de code du projet : Titan. Des dires corroborés un peu plus tard par Wall Street Journal –qui divulguait que la marque avait lancé une vague campagne de recrutement, allant jusqu’à débaucher du personnel de chez Tesla- ainsi que par le régulateur automobile californien DMV –qui déclarait s’être tout simplement entretenu à ce sujet avec des dirigeants d’Apple.

L’esprit visionnaire

Ce mercredi, Bloomberg publie une interview avec Tony Fadell, co-créateur de l’iPod et ce dernier nous livre que ce projet est encore bien plus ancien qu’il n’y parait. Le fondateur de Nest se souvient en effet avoir abordé l’aspect général de ce véhicule, son alimentation et l’allure du tableau de bord, au cours d’une discussion avec Steve Jobs… en 2008 ! Mais le grand patron d’Apple avait finalement renoncé à aller plus loin pour se concentrer sur une de ses plus grandes réussites : l’iPhone, d’autant plus que l’industrie automobile n’était alors pas en très grande forme aux Etats-Unis.

Tony Fadell a par ailleurs répondu aux récentes attaques d’Elon Musk patron de Tesla qui pointait du doigt le gouffre entre ces deux industries : « Une voiture a des batteries, un ordinateur, un moteur, une structure mécanique. Un iPhone possède tout ça et même un moteur ! » sous-entendant qu’Apple a tout à fait les compétences pour concevoir une voiture. Et d'ailleurs, d'autres acteurs de l'informatique se sont lancés avant eux sur ce créneau à l'image de Google! « Nous allons assister à des changements profonds dans la façon dont nous percevons les voitures et leur accessibilité en termes de prix, » a-t-il ajouté.