Après Lotus F1, l'ex-directeur Gérard Lopez s’attaque à… l’OM !

Voir le site Automoto

Eric Boullier et Gérard Lopez, Team principal et dirigeant de Lotus F1 Team, au Grand Prix de Bahrain de F1 le 21 avril 2014
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-07-13T09:26:00.187Z, mis à jour 2016-07-13T10:48:05.146Z

Gérard Lopez, ex-président de l’écurie Lotus F1, serait un candidat très sérieux à la reprise du club français, selon France Football. L'homme d'affaires serait prêt à injecter des sommes considérables.

Il ne sera pas resté très longtemps en dehors de la scène sportive. Un peu plus de six mois après avoir cédé, pour un euro symbolique, l’écurie Lotus F1 Team au constructeur français Renault, Gérard Lopez serait sur le point de reprendre l’Olympique de Marseille, comme l’annonce France Football.


400 millions d’euros

L’homme d’affaires, également président de Genii Capital, une société et de gestion d’investissements privés, et PDG de Nekton, une entreprise impliquée dans les secteurs pétroliers, gaziers et miniers, serait prêt à investir 400 millions d’euros pour boucler le dossier lié au club français.

Il avait dû faire face à d’énormes pertes

En décembre dernier, le Luxembourgeois de 44 ans avait joué un rôle très important pour les négociations entre Lotus et Renault, alors que son écurie avait dû essuyer des pertes supérieures à 200 millions d’euros. Avec son réseau, il avait néanmoins tenté de réduire les coûts pour permettre à l’équipe de survivre lors de la saison 2015.


Même si, selon FF, les négociations sont en très bonne voie, il existe un dernier point de discorde. Gérard Lopez ne serait pas très emballé à l’idée de devoir payer le loyer du Vélodrome, le stade de l’OM, estimé à plus de 8 millions d’euros par an. Mais il est, à ce jour, le candidat le plus crédible pour reprendre le projet phocéen.