Aston Martin de retour en Formule 1 ?

Voir le site Automoto

Aston Martin DBR4 1959
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2015-07-14T12:00:04.917Z, mis à jour 2015-07-14T12:00:04.917Z

Absent de la Formule 1 depuis 1960, Aston Martin pourrait y faire son retour. Le projet serait d'ailleurs déjà à l'étude.

Aston Martin va-t-il faire son retour en Formule 1 ? C'est la rumeur qui agite les paddocks. Mais sous quelle forme l'écurie britannique reviendrait : en tant que constructeur, motoriste ou simple prête-nom ?

Promouvoir la marque

Arrivé à la tête d'Aston Martin en octobre 2014, Andy Palmer cherche par tous les moyens à promouvoir la marque anglaise. Et la F1 est un formidable accélérateur de notoriété : "Nous cherchons le meilleur moyen de faire circuler le nom d'Aston Martin autour du monde. Pour l'instant, notre vecteur est le WEC. Mais on ne doit rien négliger." a ainsi déclaré Palmer.

Un partenariat technologique avec Red Bull

Aston Martin a d'ailleurs signé un partenariat technologique avec Red Bull au début de l'année 2015. Pour le moment, on sait que cette association a pour but de développer une Super Car qui viendrait concurrencer la McLaren P1 GTR et la Ferrari FXX K. Mais cela permet aussi à Aston Martin de tourner autour de la F1.

Avec la complicité de Mercedes ?

Actionnaire d'Aston Martin à 5%, Mercedes verrait d'un bon œil la présence de la marque anglaise en F1. Selon les rumeurs, Aston Martin pourrait apposer son nom sur l'une des écuries clientes de Mercedes en F1. La priorité serait donnée à Williams et Force India puisque l'écurie Lotus devrait être revendue à Renault. Et ce ''brand partnership'', (Williams-Aston Martin par exemple), pourrait voir le jour dès la saison 2016.

Aston Martin en F1 : un bide

Un retour d'Aston Martin en F1 serait aussi l'occasion de redorer l'image de la marque en F1. Habituée à gagner en Endurance, l'écurie anglaise avait fait un véritable bide en F1.

Entre 1959 et 1960, Aston Martin, engagé sous le nom de David Brown Corporation, a participé à 5 Grand Prix de F1 sans jamais marquer le moindre point (le règlement était certes plus dur qu'aujourd'hui). Sa meilleur qualification fut une deuxième place à Aintree en 1959 et son meilleur résultat, deux sixièmes places (Aintree 1959 et au Portugal la même année).

Cet échec s'explique par la lourdeur des monoplaces engagées (l'Aston Martin DBR4 puis la DBR5) ainsi que par l'utilisation d'un moteur avant alors que la concurrence étaient déjà passée à la propulsion. Dommage car les pilotes étaient très talentueux : Roy Salvadori, Carroll Shelby et Maurice Trintignant (en photo ci-dessous).

Aston Martin DBR5   GP Grande Bretagne 1960   Maurice Trintigant

24 Heures du Mans 2015 : Aston Martin en pole

L'Aston Martin V8 Vantage GTE des 24h du Mans