Dans l'actualité récente

Aston Martin rappelle des véhicules dont les sièges chauffent... trop

Voir le site Automoto

Aston Martin V12 Vantage S Roadster, version découvrable du modèle coupé lancé un an auparavant, au 6,0 litres V12 573 chevaux, disponible fin 2014
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-12-27T09:52:00.000Z, mis à jour 2014-12-27T09:52:00.000Z

Aston Martin rappelle près de 7 256 voitures pour cause de sièges avant trop chauffants. Les modèles concernés par ce rappel vont de la DB9 à la V8 Vantage en passant par la V12 Vantage ou encore la DBS et la Virage.

Aston Martin se lance cette semaine dans une campagne de rappel en raison d'un dysfonctionnement constaté sur les sièges avant de ses DB9, V8 Vantage, V12 Vantage, DBS et Virage.

Danger, ça brûle !
Sur ces modèles produits entre le 3 juillet et le 5 novembre 2014, le module électrique qui gère la température des sièges aurait du mal à s'éteindre. Pour éviter toute brûlure auprès des passagers, la marque a donc préféré retirer de la circulation ces autos, du moins temporairement... afin d'installer un dispositif complémentaire qui permettra de couper l'alimentation en cas de problème : une intervention qui sera bien sur exécuté gratuitement.
La marque britannique a néanmoins tenu à préciser que les matériaux qui composent les sièges répondent aux normes d'inflammabilité et qu'aucun cas de surchauffe n'a été jusque là rapporté.

Bien que les problèmes soient rares sur ce genre de modèles haut de gamme, Aston Martin avait déjà procédé à un rappel en février dernier sur ses DB9, Vantage, Virage et Rapide (l'équivalent de 17 590 véhicules) en raison d'une pièce en plastique défectueuse au niveau de la pédale d'accélération.