Audi Q7 2015 : Les informations et photos officielles sur la seconde génération

Voir le site Automoto

Audi Q7, SUV seconde génération lancé début 2015
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-12-12T17:09:00.000Z, mis à jour 2014-12-18T09:09:56.000Z

Alors qu'elle est attendue pour le Salon de Detroit 2015, la seconde génération du Q7 a été officiellement dévoilée ce vendredi 12 décembre, mélangeant à la fois un design classique et des motorisations en progrès, dont une hybride rechargeable.

Devancé dans la matinée par des fuites de clichés officiels sur son nouveau Q7, Audi a finalement rattrapé son retard en dévoilant officiellement ce vendredi 12 décembre la seconde génération de son SUV, très attendu pour le Salon de Detroit en janvier prochain.

>> L'Audi Q7 2015 en images officielles

Design trop géométrique
A l'image du Q3 restylé qui débarquera en France au premier trimestre 2015, ce nouveau Q7 d'Audi adopte la nouvelle calandre qui marquera le style des prochains SUV réalisés par la marque aux anneaux : une pièce toujours quadrillée de noir mais désormais entourée d'un gris mat et qui vient faire la jonction avec les feux à LED dans sa partie supérieure. Toujours aussi imposant, le bolide germanique se veut toutefois plus étroit que son prédécesseur avec ses 5,05 m de long, 1,97 m de large, 1,74 m de hauteur et un empattement de 2,99 m.

Malheureusement, le design de cette seconde génération déçoit par son absence d'innovation et de modernité. Les bas de caisse et le pavillon ne sont pas en harmonie avec l'ensemble de la carrosserie et les feux arrière adoptent un look beaucoup trop rectangulaire et géométrique, manquant ainsi de finesse. Les lignes plus anguleuses et les arêtes de portes vives ne sauvent qu'en partie un ensemble qui manque de punch.

A l'intérieur, le Q7 évolue vers un style plus sobre, avec une planche de bord plus épurée qu'auparavant, moins de boutons, laissant ainsi la place à un écran central rétractable. Bref, un vrai "virtual cockpit", comme sur la troisième génération des TT et TTS.

Une motorisation améliorée
Concernant la partie mécanique, Audi rattrape le style décevant de son dernier bolide par une cavalerie améliorée. Au niveau diesel, la marque aux anneaux renforce son bloc 3,0 l TDI lui permettant de développer 218 et 272 ch (contre 204 à 245 ch auparavant), le premier cité étant prévu pour apparaître plus tard dans l'année 2015. Côté essence, le constructeur germanique aligne son 3.0 l TFSI amélioré, faisant grimper la puissance à 333 ch contre 272 ch pour la génération précédente.

En termes de performances pures, cette artillerie retouchée permet au SUV allemand plus léger que son prédécesseur (325 kg de moins) d'avaler le 0-100 km/h en 6,3 secondes pour une vitesse maximale de 234 km/h avec le bloc TDI de 272 ch (consommation moyenne annoncée : 5,7 l/100 km) et en 6,1 secondes pour 250 km/h avec le moteur TFSI de 333 ch (consommation moyenne théorique : 7,7 l/100 km).

Par ailleurs, et comme annoncé depuis le mois de juillet dernier par le site internet Caradvice, Audi prévoit de rajouter un quatrième bloc dans la besace pour le marché européen : un TDI plug-in dénommé e-tron quattro. Au programme, une puissance de 373 ch et700 Nm de couple avec une vitesse de pointe de 250 km/h. Cette version hybride du dernier SUV teuton offre 56 km d'autonomie électrique et une consommation moyenne annoncée de 1,7 l/100, soit 50 g/km de CO2.

Pour l'heure, aucune information n'est apportée concernant le prix et une date exacte de lancement du dernier SUV teuton (qui devrait débarquer dans nos concessions européennes en été 2015). Ce dernier sera officiellement présenté lors du Salon de Detroit le 12 janvier prochain.

Audi Q7 2015 : présentation officielle en vidéo